dimanche 11 novembre 2012

L’irracontable

    C'est là que je veux aller, dans ces pays perdus, ces terres de non-dits...     comme dans l'amour on cherche à rejoindre l'autre dans ce qu'il a de plus secret et que seul parfois le corps finit par livrer...                                                                                    ... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 19:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 23 mars 2011

Entre les lignes

  "Dans certains cas, les histoires peuvent nous venir en aide. Elles peuvent parfois nous montrer le chemin.Et surtout elles peuvent nous rappeler notre condition, percer l'apparence superficielle des chose et susciter en nous l'intuition des courants et des profondeurs sous-jacents."   Alberto Manguel La cité des mots  
Posté par ombretlumiere à 23:04 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 6 février 2011

Les mots sont souvent des titres qui s'ignorent.

  Ils avaient raison tout ce recycle, le monde regorge de matériaux disponibles.  Les meilleurs titres hibernent dans l'attente d'un réveil. En pleine lumière. Ils résonnent de leurs proies échos. Sournois, ils surgissent à l'improviste dans le mouvement de nos bras, dans notre sommeil, nous piègent au creux d'une conversation, dans le brouhaha ou le silence, et soudain s'imposent, se dressent en poteaux indicateurs désignent tout à la fois une direction, une posture, un état. Il suffit de les suivre. Vus... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 12:55 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 14 octobre 2010

Les mots, ses compagnons les plus dévoués...

"Les mots ont parfois le pouvoir des trolls et ils sont capables d’abattre les dieux, ils peuvent sauver des vies et les anéantir. Les mots sont des flèches, des balles de fusil, des oiseaux légendaires lancés à la poursuite des héros, les mots sont des poissons immémoriaux qui découvrent un secret terrifiant au fond de l’abîme, ils sont un filet assez ample pour attraper le monde et embrasser les cieux, mais parfois, ils ne sont rien, des guenilles usées, transpercées par le froid, des forteresses caduques que la... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 13:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 29 septembre 2010

la collectionneuse de mots

"Plus tard, je me consacrais davantage à collectionner des mots et accéder au mondes cristallins de la poésie hermétique. Mais derrière la collection se dissimule la même irrépressible aspiration aux mondes enchantés que recèlent les choses dormantes. Enfant, je tenais un cahier de vocabulaire où je tenais les mots particuliers, tout comme je ramassais les pierres et les coquillages remarquables. les mots étaient répartis en catégorie telles que "beaux mots", "mots laids", "mots trompeurs",... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 10:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 24 décembre 2009

Feu de glace

Je sais déjà que je reviendrai à cette journée autant que je voudrais.Que je la garderai en moi, qu'elle restera vivante. Il y a un endroit à l'abri de tout où le présent se déroule sur lui-même sans se mélanger à rien. Le fleuve n'est pas à sa source ni dans la mer ou le confluent mais au milieu contenu par tout ce qui vient et ce qui va. Il suffit  fermer les yeux pour qu'un peu de neige tombe à New-York. L'instant d'après on bronze sur une roche à Zacape les mots sont impuissants à décrire cette sensation-là. Ils... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 15:20 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

lundi 11 mai 2009

L'appel muet des nuages

...Les mots sont comme les nuages, vérité toujours en mouvance... ~~~~ "Tous les jours Carmichaël arpente la lande, le chevalet sur l'épaule. Souvent il choisit le contrebas d'une colline, avec une ouverture sur l'horizon. Surtout, bien sûr, une vaste étendue de ciel qui parfois semble dévorer la toile toute entière. Il quitte la petite maison blanche, à deux étages, tôt le matin, ou peu avant le couchant. Il emporte la boîte; le couvercle fait office de chevalet; la palette est réduite au minimum:... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 21:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mardi 17 mars 2009

Le silence des mots

... Inépuisable... Je ne croyais pas si bien dire deux lettre, deux petites lettres se sont envolés,  le"i" le"n" oubliés en chemin..et qui changent tout... ...et  une épreuve de  6 heures annulée, et à repasser pour certains... "Il y a dans les vrais livres avec l'évidence même de la vérité dont ils témoignent une épuisable [ .. Inépuisable...] réserve de mystère, de silence, d'enigme." Philippe Forest  Haïkus je laisse les lettres s'envoler pour me... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 16:42 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 2 février 2009

Juste une phrase où le soleil s'efface

L'hiver et ses membres morts. Moi, au dedans de moi. Je n'ai plus de substance pour le dire.J'amasse une brassée de mots; J'y mets le feu. Rien qu'une phrase où le soleil s'efface.Claude Esteban Le jour à peine écrit
Posté par ombretlumiere à 17:17 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 7 décembre 2006

Les mots Catherine Ribeiro

  Il me faut d éfier le temps qui passe et rompre le silence par mes éclats de rire et des jeux de lumière.Et puis vivre, vivre encore car rien ne m'obsède plus que la vie. Vivre afin que que le soleil se lève dans ma poitrine; que la brûlure me rende téméraire.Atteindre le centre de l'énergie dans l'essence de mes pensées, jusque dans ma gorge et dans le vieux rauque de ma voix.Dans mes errances j'ai tenté de comprendre un peu mieux le genre humain et l'être humain m'a conduite à mes propres mots. Catherine Ribeiro
Posté par ombretlumiere à 08:45 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,