verre depoli

 

 

 

J'avance, mot après mot, là où c'est sombre et recouvert de silence..Je ne sais jamais, le matin, ce que l'écriture va faire advenir, où elle va m'emporter -presque chaque jour surgit un nouvel emerveillement et je sais que je n'irai jamais au bout. il faudra toujours chercher à aller plus loin, à s'enfoncer davantage. Et j'aime tant ça: cette sensation que le désir ne s'épuisera jamais. Rien n'est plus vaste que l'humain. Chaque individu est différent, et veut des choses dofférentes, et sait des choses differentes, et aime des choses différentes. C'est ce j'aime tant: la différence, l'unicité de toute chose et l'importance de la vie. Je découvre ce que je fais en le faisant. Ca pourrait être effrayant, mais je n'ai pas peur: l'ecriture me rend forte. puisqu'elle me permet de pénétrer la vie, et de l'explorer, et de l'éprouver. Je n'ai pas peur quand je regarde le verre dépoli.

 

Une vie à soi de Laurence Tardieu

                                                  verre depoli

verre depoli