mercredi 14 septembre 2011

Ces instants qui disent l'éternité

    "Ces foudroiements de la beauté – ce ne sont jamais que des instants, n’est-ce pas ? des instants que nous disons d’éternité. D’éternité. Ca veut bien dire qu’en ces instants-là, on touche… autre chose. Qu’on échappe au temps des horloges. On dit aussi des « instants de grâce », n’est-ce pas ? Devant une oeuvre d’art. A l’écoute d’une musique. Devant un paysage. Un coup de foudre, comme en amour. L’éternité, dans un instant. Et c’est comme un autre monde ouvert. Y avez-vous déjà songé ?... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 11:07 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

lundi 20 décembre 2010

Rouge-gorge

      Il y a des regards comme des courants d’air, qui traversent de part en part, sans jamais vraiment voir, s’arrêtant au premier contour  cherchant surtout à faire valoir leur propre suprématie. Ne reste que le froid d’une rencontre raté, tout au moins insatisfaisante, menaçant d’effriter les parois fragiles et incertaines du bonheur à partager.Reste un frisson de solitude.   Il y a aussi des regards qui traversent, habitent, illuminent, la beauté la  plus minuscule, la plus fragile, de... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 18:34 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 27 septembre 2010

la face cachée des choses

  Je collectionnais les pierres qui étaient tout à fait différentes de celles que l'on trouvait à la maison. Chez nous, il y avait surtout des galets arrondis et lisses tandis qu'ici les pierres ressemblaient à du verre. Si on les jetait sur le sol dur, elles éclataient et les morceaux étaient coupants comme des lames. Mira les appelait "pierre de feu". Elles étaient en majorité brun clair, gris-brun ou noires, rarement blanches. les galets du Rhin que nous avion chez nous ne se cassaient pas. A une époque, je brisais de... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 11:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 25 novembre 2009

Too deep for tears

What though the radiance which was once so bright    Be now for ever taken from my sight,         Though nothing can bring back the hour     Of splendour in the grass, of glory in the flower;           We will grieve not, rather find           Strength in what remains behind;          In the primal sympathy           Which having been must ever... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 12:22 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 24 octobre 2006

La beauté de l'instant

    "J’ai vu passer les mouettes tout à l’heure en t’attendant sur le banc. Blanches et bleues, la-haut, c’était beau et reposant. C’est la meilleure façon de se reposer, tu ne crois pas, la beauté d’un instant, il faudrait être tout le temps capable d’attraper la beauté de l’instant." Philippe Labro " Franz et Clara"  
Posté par ombretlumiere à 18:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,