lundi 9 novembre 2009

Reflet d'une ville

J'étais là sous le ciel sombre d'un été moribond et il me semblait rejoindre d'anciennes peurs, d'anciens désarrois, le choc d'anciennes batailles et le chantonnement très doux d'anciens bonheurs possibles dont ce même ciel était le seul témoin aveugle. Je me suis baissé pour ramasser une pierre contre laquelle j'avais buté et j'ai gardé cette pierre entre mes mains comme un petit crâne. Il m'a semblé que quelque chose passait. Le contraire d'un événement. Quelque chose qui s'offrait à moi avec évidence. Un signe sans... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 12:19 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

samedi 7 novembre 2009

La diagonale du vide

  Dans le gîte d'Ardèche, elle avait pris le temps de m'expliquer ce que les géographes appellent, en France la Diagonale du vide, et je finissais par me demander s'il n'existait pas, dans ma vie comme dans celle de chaque individu, une diagonale analogue, large bande de solitude et d'abandon où les sensations sont atténuées, les événements absents. Comme si les temps forts, les aventures, les grandes et les petites passions avaient toujours lieu ailleurs, au loin, dans quelque Afghanistan mental, dans le roman de la vie des... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 12:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 17 janvier 2009

Hors cadre

Il est vrai qu'il y a un confort à la fois intellectuel et affectif à se trouver « dans la norme ». Tous ensemble, bien au chaud grâce à la sympathie que chacun éprouve pour ses semblables, on peut considérer la vie d'un regard indulgent et apaisé. L'angoisse, propre à chaque être humain, se dilue un peu au sein d'un groupe chaleureux. Celui qui préfère se tenir à l'écart risque, en effet, de ressentir les assauts de cette angoisse décuplés par sa solitude : il n'a personne pour l'aider à... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 14:14 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 15 décembre 2006

Les choses que nous perdons nous accompagnent toujours

"Les choses que nous perdonsnous accompagnent toujoursdans les vides qu'elles laissent;celles que nous n'avons jamais possédées,nous regardent à la dérobéepar les intersticeset sourient, espiègles."  Claudio Gutiérrez
Posté par ombretlumiere à 08:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 21 novembre 2006

Place au vide

Faire  place pour que le vide puisse accueillir...  
Posté par ombretlumiere à 23:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,