samedi 5 septembre 2015

je lis comme je reve

  Je lis comme je reve, intensement, une vie boulversante qui impregne et s'evapore, une empreinte invisible et amnésique seule subsiste.                      
Posté par ombretlumiere à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 7 novembre 2014

l'amour est ce qui rend visible

        "Il faut de l'amour pour saisir un visage, l'amour est ce qui rend visible. Et qu'est-ce qui nous intéresse, à part être sous le regard ? Qu'est-ce qui nous blesse, sinon la transparence où nous sommes laissés ? Rien ne nous manque jamais que la foi des visionnaires et le don du visage : si nous pouvions seulement, ne serait-ce qu'une fois, céder au mystère de l'apparition... Si nous pouvions oser ce geste mystique et fou : croire nos yeux. Qu'est-ce qu'être aimé, dis-le moi, sinon apparaître –... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 23:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 26 mars 2014

Ma façon de rester vivant

  "Tout ce que j'ai accompli je l'ai accompli ici et maintenant. Pas ailleurs. Pas d'au-delà. Et ce que je n'ai pas accompli, les risques que je n'ai pas su prendre m'ont simplement maintenu ici et maintenant. Je n'ai jamais cru que quelque chose d'autre, un dieu, une croyance, pouvait m'aider, tenir ma main, ma tête, toutes mes facultés, pour les porter plus haut. Depasser le fait d'être un homme, juste un homme de chair, de sang et de pensée. Aujourdh'ui je me donne le droit au doute. Un profane aussi a le droit de douter.... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 16:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
lundi 16 avril 2012

L’amour est une traversée

 " L’amour est une traversée, un voyage. Nous sommes faits pour que toutes les fleurs et tous les cailloux du chemin nous entrent dans la peau. Nous sommes faits pour nous laisser aimer quand nous aimons. Et ce n’est pas la femme qui aime l’homme ou l’homme la femme, pas seulement : ils sont aimés ensemble. Tu vois bien que tout est à sa place : le corps et l’âme. Tu vois bien que l’amour entre dans nos corps, s’y fait chair, y devient plus lourd que nous-mêmes – le plus lourd et le plus tenace de nous-mêmes –, mais... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 21:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 26 mars 2012

Pour ce qui nous traverse et laisse en nous des traces invisibles

  "Il y a des choses qui surviennent et ne laissent pas de traces discernables, dont on ne dit rien, et à propos desquelles on n’écrit pas, mais il serait très faux de dire que les évènements ultérieurs continuent de manière indifférente, suivent le même cours, comme si rien n’avait jamais eu lieu. "    A. S. Byatt  Possession
Posté par ombretlumiere à 22:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 7 décembre 2011

la brodeuse

     de nos dechirure, defaire les nœuds, relier a sa façon les fils qui nous tissent...    
Posté par ombretlumiere à 15:58 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 22 octobre 2011

Onde invisible, le frémissement du silence

    Les musiciens donnent des récitals de « musique silencieuse ». A défaut de piano, le pianiste a dessiné sur une longue bande de papier un clavier avec ses touches noires efi blanches. Il y exerce ses doigts et joue des morceaux de Schumann, de Chopin ou de Rachmaninov en chantonnant. Le premier moment d'excitation passai son visage est vite inondé de larmes ; il sait, en regardant ses mains abîmées par tous les travaux de force qu'il ne sera plus jamais un vrai pianiste. Quelquefois il accompagne le... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 20:27 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 6 septembre 2011

Puis s'évapore mais sa fraîcheur demeure encore...

    ‎"Certains matins, au détour d'une rue, une délicieuse rosée tombe sur le coeur puis s'évapore. Mais la fraîcheur demeure encore et c'est elle, toujours, que le coeur exige. Il me fallut partir à nouveau."   Camus  
Posté par ombretlumiere à 16:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 31 mai 2011

L'alchimie invisible des signes tracé

  "Je ne connaissais ni le titre ni l'auteur de ce roman. Je l'ai feuilleté et me suis arrêté au hasard sur un paragraphe. J'ai lu trois fois dix lignes à cinquante pages d'intervalle. Il y a dans la lecture quelque chose qui relève de l'irrationnel. Avant d'avoir lu, on devine tout de suite si on va aimer ou pas. On hume, on flaire le livre, on se demande si ça vaut la peine de passer du temps en sa compagnie. C'est l'alchimie invisible des signes tracés sur une feuille qui s'impriment dans notre cerveau. Un livre, c'est un... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 17:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 16 janvier 2011

Les couleurs du partage

     Je découvre par le biais de Claire -Marie Wagner dont je vous laisse en passant decouvrir les merveilleuses émotions colorées,  un merveilleu projet   par l'association D'Art Partage qui réchauffe le coeur dont elle fait partie et qui fait fortement écho à  l'émission de Jean-Pierre Ameisen Pierre de Rêve dont j'ai mis le texte en ligne ici: Pierre de Rêves et les Couleurs de l'Oubli Merci Claire-Marie de ces liens qui se révélent et se tissent un peu plus !!   Je... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 10:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,