lundi 20 décembre 2010

Comme la fumée, changeants et éphémères

    "Les souvenirs ne s organisent pas chronologiquement, ils sont comme la fumée, si changeants et éphémères que si on ne les écrit pas, ils disparaissent  dans l'oubli. ...  La mémoire va et vient, comme un interminable anneau de Moebius." Isabel Alliende Mon pays réinventé    
Posté par ombretlumiere à 18:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 4 février 2009

~~~ Fumée ~~~

dans quelle nuit obscure s'en va puiser la mémoire pour façonner nos souvenirs   survivant au temps se relève l'oiseau-soleil quels intimes voyages fondent nos mythes illusoires   la vérité de l'âme - l'insaisissable - est dans le blanc du poème   la vérité du dire dans son silence   Amina Saïd ~ ~~~ ...il faudrait écrire comme passe le vent, comme coule l'eau. il faudrait dire les jours dans ce qu'ils ont de plus flou, de plus fugace et finir par ne rien dire.il faudrait que les... [Lire la suite]