jeudi 22 octobre 2015

le temps de l'écriture

Le temps nous embrouille, ne trouvez-vous pas ? Les physiciens savent jouer avec mais, en ce qui nous concerne, il faut nous accommoder d'un présent fugace qui devient un passé incertain et, si confus que puisse être ce passé dans nos têtes, nous avançons toujours inexorablement vers une fin. En esprit, cependant, tant que nous sommes vivants et que nos cerveaux peuvent encore établir des connexions, il nous est possible de sauter de l'enfance à l'âge adulte, puis en sens inverse, et de dérober, dans l'époque de notre choix, un petit... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 22:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 26 août 2015

quelque chose d'immobile comme un visage sous le passage des ans

Et il expliqua qu'il aurait aimé un fond sonore capable de changer comme la lumière au cours d'une journée, donc de manière imperceptible et continue. Elégante, surtout. C'était très important. Il ajouta également qu'il ne voulait pas l'ombre d'un rythme, mais juste quelque chose en devenir qui suspende le temps, et remplisse le vide d'un itinéraire sans coordonnées. Il dit qu'il aimerait quelque chose d'immobile comme un visage sous le passage des ans.
Posté par ombretlumiere à 21:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 24 novembre 2014

Le temps qui dure des moments

                                                                               "Il s’est écoulé une éternité.- C’est fini. Maintenant commence le temps, qui dure des moments." Le jour avant le bonheur de Erri De Luca
Posté par ombretlumiere à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 31 octobre 2014

La mesure du temps, c’est le sens

Du temps je ne peux rien vous dire. Si je pouvais parler, je pourrais dire aux autres : En quelle année sommes-nous ? Quel jour ? Le combien ? » Mais à quoi bon ? Qu’est-ce que cela m’apporterait ? De toute façon, le temps se mesure autrement qu’en comptant les jours. A l’extérieur, les gens pensent que ce sont les horloges qui donnent l’heure. Ils règlent leur réveil pour partir au travail et se lèvent quand l’affichage clignote a six heures du matin. Ils lèvent les yeux sur le mur du bureau qui... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 21:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 5 janvier 2013

les mots tels des flocons insaisissables sur le paysage de nos vie...

  Entrainée par le courant de la vie et ses detours insoupconnés... Aujourd'hui ne ressemble pas a ce qu'hier avait pu imaginer...   Et aujourd'hui le temps me manque vraiment pour pour venir (entre autre) regulièrement sur ces pages qui me sont chères  et que je n'ai pas envie d'abandonner meme si mes passages se font de plus en plus rares. Une petite balades sur le net, je retrouve un lien archivé dans mes favoris sur un de mes anciens navigateurs et  je decouvre ces mots simples et beaux... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 10:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 31 mars 2012

Le temps est un fleuve qui m’emporte, mais je suis le fleuve

    Le temps est la substance dont je suis fait.   Le temps est un fleuve qui m’emporte, mais je suis le fleuve.  C’est un tigre qui me dévore, mais je suis le tigre.  C’est un feu qui me consume, mais je suis le feu.     Jorge Luis Borges Une nouvelle réfutation du temps.  
Posté par ombretlumiere à 12:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 29 janvier 2012

Le Temps dira, sans plus: Je te l’avais bien dit

    Le Temps dira, sans plus: Je te l’avais bien dit.Seul, le temps sait le prix qu’il faudra que l’on paie,Et je te l’apprendrais, si je pouvais le dire. Si nous devons pleurer quand les clowns se produisentEt si nous trébuchons quand jouent les musiciens,Le Temps dira, sans plus: Je te l’avais bien dit. Nul ne peut prévoir l’avenir, et cependantComme je t’aime plus que je ne saurais le dire,Ah, je te l’apprendrais, si je pouvais le dire. Il faut bien que les vents soufflent de quelque part,Il faut bien expliquer que... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 17:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 3 décembre 2011

Dans la forêt des souvenirs perdus

                "La vie est un labyrinthe inextricable, et chaque être, perdu dans sa solitude, erre en silence pour chercher une quelconque issue au tragique destin de son existence. Seuls les fils d'Ariane que sont les liens d'amitié et d'amour, qu'il tisse avec les autres êtres dans ce même labyrinthe, lui donnent le courage de continuer à chercher et à avancer chaque jour. Sans ces fils d'Ariane, l'être humain sombrerait dans la folie, comprendrait qu'il n'est rien et se donnerait... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 11:20 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
mercredi 14 septembre 2011

Ces instants qui disent l'éternité

    "Ces foudroiements de la beauté – ce ne sont jamais que des instants, n’est-ce pas ? des instants que nous disons d’éternité. D’éternité. Ca veut bien dire qu’en ces instants-là, on touche… autre chose. Qu’on échappe au temps des horloges. On dit aussi des « instants de grâce », n’est-ce pas ? Devant une oeuvre d’art. A l’écoute d’une musique. Devant un paysage. Un coup de foudre, comme en amour. L’éternité, dans un instant. Et c’est comme un autre monde ouvert. Y avez-vous déjà songé ?... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 11:07 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 3 juillet 2011

Non pas s'évader hors des limites de la condition humaine, mais y rentrer

    Un fin d'année scolaire encore passée à une vitesse incroyable et ne m'ayant laissé que peu de temps sur ces pages... Je m'absente quelque temps, pas bien longtemps  moins longtemps d'ailleurs que mon silence dans le tumulte de cette fin d'année! Je vais prendre le temps: stage de tai chuan          "La conscience de nos limites évite le phénomène  d'épuisement. La tragédie grecque nous enseigne que le héros tombe dans le tragique quand il nie ses limites. Il est sauvé... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 12:48 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,