samedi 12 septembre 2015

L'enfant est un dévorant qui avalerait le monde

"On oublie si vite nos rêves et nos désirs d'enfant , on les dilue pour les rendre acceptables, innocents et jolis. On ne se souvient que d'un monde doux et tranquille , alors que la pureté même de l'enfance est tout entière dans cette violence que tu dis sans détours.L'enfant est un dévorant qui avalerait le monde , si le monde était assez petit pour se laisser saisir." La terre qui penche de Carole Martinez
Posté par ombretlumiere à 12:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 19 novembre 2014

Une vie à soi

                                                   "Tu continues à avancer très lentement dans ce parc dans lequel tu es venue te promener depuis que tu es née. Mais c'est à peine si tu te souviens des promenades d'avant: elles appartiennent à un autre monde desormais; Un monde qui s'est recroquevillé comme un tas de feuille mortes, dans lequel tu ne veux plus retourner. Tu l'as laissé derriere toi; tu... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 22:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 10 novembre 2014

Le Passe-Temps

Le Passe-Temps A ceux que mon coeur aime et dont il se souvient, à ceux qui m'ont aimé une fois seulement dans ce passage étroit entre nuit et lumière, quelle autre voix déjà presque muette en moi murmure-t-elle encore à l'oreille de personne : "Merci, chers compagnons des rires et des larmes, merci, les mains tendues, et puis adieu, adieu -" ?
Posté par ombretlumiere à 19:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 3 décembre 2011

Dans la forêt des souvenirs perdus

                "La vie est un labyrinthe inextricable, et chaque être, perdu dans sa solitude, erre en silence pour chercher une quelconque issue au tragique destin de son existence. Seuls les fils d'Ariane que sont les liens d'amitié et d'amour, qu'il tisse avec les autres êtres dans ce même labyrinthe, lui donnent le courage de continuer à chercher et à avancer chaque jour. Sans ces fils d'Ariane, l'être humain sombrerait dans la folie, comprendrait qu'il n'est rien et se donnerait... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 11:20 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
dimanche 22 mai 2011

Poussière d'or

     "Le temps est comme un sablier brisé en sa base qui se déverse dans un océan de sable dans lequel viennent s'échouer nos souvenirs dorés. Nous seuls pouvons distinguer et conserver la trace de ces poussières d'or."       Une phrase empruntée à mon frère que je découvre poète à ses heures...   L'un des garants de nos belles poussières d'or...  
Posté par ombretlumiere à 13:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 30 octobre 2010

Le reste est silence

     "Les souvenirs se construisent avec délicatesse avant de se poser dans la mémoire:  mais ils ne se figent pas, ils se transforment au rythme des sentiments qui les accompagnent, jusqu'au jour où il devient malaisé de distinguer la part de vérité qu'ils contiennent."  Le reste est silence de  Carla Guelfenbein   
Posté par ombretlumiere à 22:56 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 5 août 2010

Comme le parfum d'une rose...

Au réveil subsistait en moi quelque chose de doux et de triste, qui ressemblait au parfum d'une rose.La sensation se prolongea durant le petit-déjeuner, sous la douche.Puis dès que je me suis retrouvée dehors, elle a disparu, d'un coup.En songe maman est plus belle que vivant; son visage dessine un ovale parfait; son regard est clair; son dos n'accuse aucune fatigue. Le temps ne l'a pas abimée.Elle a ouvert les yeux lentement, m' a regardé, n'a pas souri. Elle a murmuré des paroles que je n'ai pas comprises. Il m' a semblé qu'elle... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 09:18 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,