mardi 15 septembre 2015

Le guetteur d'infini

Posté par ombretlumiere à 22:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 28 novembre 2014

Un chant trop nostalgique pour être accessible

  "Je mesurais la difficulté qu'il y avait à toucher la vraie profondeur d'un autre, a fortiori un autre féminin. Oui, l'homme peut-il rejoindre l'extrême désir de la femme dont elle-même ne peut sonder le fond ? Il y a certes la tendresse sans bornes qui fait tomber comme de vaines poussières préventions et fantasmes de l'homme. Il y a des moments d'extase qui entretiennent éphémèrement le rêve de l'Un. L'homme, taraudé par le fini, s'échine à rejoindre la femme, envahie par l'infini, sans jamais y parvenir. Il lui reste à... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 23:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 25 mars 2012

Le mot infini est infini

 Le mot infini est infini,Le mot mystérieux est mystérieux.Tous deux sont infinis, mystérieux.Syllabe après syllabe tu tentes de les convoquersans qu’une lumière annonce leur empire,sans qu’une ombre dise à quelle distance d’euxest l’opacité où tu évolues.Ils vont vers l’éclatante clarté et y nichent,quand tu les laisses libres dans l’airen espérant qu’une aile inexplicablet’emporte vers leur volY a-t-il autre chose que sa saveur dans le goût de la vie ?Ida Vitale  Ombre de la mémoire,
Posté par ombretlumiere à 12:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 1 février 2010

Credo

  je croisqu'il faut prendre appuisur le vents'agenouiller en meret se vouerà l'infini je crois qu'il faut penser comme chute une météorite comme pleure une étoile-mère qu'il faut saisirl'intime conscience de son désastrepour commencera vraiment sourirepour s'aventurerau plus bleu du bleu Zéno Bianu  Dans le feu du bleu
Posté par ombretlumiere à 17:51 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 22 janvier 2010

pas seulement l'oubli

Pas seulement la bouchemais la nuit sous la bouchela nuit dévêtueen fièvrela nuitde tous les mondesla nuit en éternités infimespas seulement la nuitmais la vie sous la nuittoujours neuvela vie resserréeen infinie première foisla vie apaiséela vie épuiséeen boule de vertigepas seulement la viemais le ciel sous la viejamais abandonnéle regard du cielses fricheset ses hauts-fondscomme un précipitéde larmes lointainespas seulement le cielmais la langue sous le cielmanuel d'immensitéétincelle entre deux pierressueur d'étoiles internespas... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 10:02 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,