dimanche 27 septembre 2015

Chaque monde est le reflet déformé de tous les autres

"Peut-être chaque monde n'est il que le reflet déformé de tous les autres, un miroir lointain dans lesquels les ordures semblent briller comme un diamant, peut-être n'y at-il qu'un seul monde en dehors duquel il nous est impossible de fuir car les lignes de ces chemins illusoires se rejoignent tous." le sermon sur la chute de Rome de Jérome Ferrari  
Posté par ombretlumiere à 11:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 29 avril 2014

Des vies en forme d'éventail

  "La carte volante. L'imprevisible carte volante qui ne sors jamais quand il faudrait. Fut-elle sortie plus tôt, des années plus tôt, que serait il advenu de moi ? Je scrutai mes paumes de mains dans l'espoir d'y lire l'autre vie, la vie parallèle. Le point où mes differentes facettes se séparaient où l'une partait tandis que l'autre restait ici. Est-ce là ce qui explique que nous pouvons rencontrer une personne que nous ne connaissons pas et avoir l'impression de l'avoir toujours connue? Que ces habitudes n'aurons rien... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 6 août 2011

Allez tranquillement parmi le vacarme et la hâte

    Go placidly amid the noise and haste, and remember what peace there may be in silence. As far as possible without surrender be on good terms with all persons. Speak your truth quietly and clearly ; and listen to others, even the dull and ignorant, they too have their story. Avoid loud and aggressive persons, they are vexations to the spirit. If you compare yourself with others, you may become vain and bitter ; for always there will be greater and lesser persons than yourself. Enjoy your achievements as well as... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 18:32 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 9 avril 2011

Le chemin est fait pour se perdre

    Nous sommes tous des pèlerins redoublants. L’essence du pèlerin est de redoubler. On a laissé quelque chose en chemin, on veut aller le rechercher. Quoi ? Ce n’est pas très clair, mais c’est impérieux. Une sorte de vérité entrevue et qui s’est effacée avec le retour. Une façon de vivre aussi. Les deux sont liés. Quand on arrive, on n’en a pas terminé avec cette histoire. Et, pour moi, et pour écrire (mais écrire et moi c’est tout comme), j’ai eu envie de faire, comme disait Sonia aux longues jambes, le «vrai chemin»,... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 09:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 24 février 2009

Trajectoires humaines

et d'autres mots encore où se cachent l'élan secret propre à chacunlà où se trace le chemin   
Posté par ombretlumiere à 11:09 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
vendredi 13 février 2009

au loin...une lueur

    Ce matin... Encore la neige. Non, je ne m'en lasse pas...Toujours la même magie...Et tant pis pour le moment où elle fond et se mélange à la terre.      
Posté par ombretlumiere à 12:50 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

lundi 27 octobre 2008

Voyage dans les contrées de l'imaginaire

Posté par ombretlumiere à 12:09 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 22 octobre 2008

L'amour est un long voyage...

Aimer une personne est un long voyage — roches, chutes d'eau et l'ombresoudain, dilatéele couvert des forêts,parfois des éclairssur le silence si vaste de la mer et des routes surélevées, des cris des rues soudain plongées dans une lumière inconnue. Aimer quelqu'un, des milliers, chacun c'est comme tenir une carte dans le vent. On n'y parvient pas mais mon cœur on me l'a mis au centre de la poitrine pour ce haut, merveilleux défaut. Sur les hauts plateaux de chaque nuit me voici avec... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 10:20 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 14 avril 2008

Territoires sauvages

Résignation, tel est le mot de la grande défaite. La vie est un trajet long et fatigant. Comme un train de grande ligne qui doit, à l'occasion, traverser des régions en guerre et des territoires sauvages. Je veux dire que le chemin est semé d'embûches et le déraillement un accident assez banal. II y a mille façons de perdre le cap. Par exemple, on peut aller tout droit en enfer pendant quelques années. D'autres, en revanche, ne sortent jamais des rails, ils se contentent de ralentir, roulent de plus en plus... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 08:10 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 13 novembre 2006

Le chemin se fait en marchant

Jamais je n'ai cherché la gloireNi voulu dans la mémoire des hommesLaisser mes chansonsMais j'aime les mondes subtilesAériens et délicatsComme des bulles de savon. J'aime les voir s'envoler, Se colorer de soleil et de pourpre, Voler sous le ciel bleu, subitement trembler,Puis éclater. A demander ce que tu saisTu ne dois pas perdre ton tempsEt à des questions sans réponseQui donc pourrait te répondre? Chantez en coeur avec moi: Savoir? Nous ne savons rienVenus d'une mer de mystèreVers une mer inconnue nous allonsEt entre les deux... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 23:26 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,