vendredi 28 novembre 2014

Un chant trop nostalgique pour être accessible

  "Je mesurais la difficulté qu'il y avait à toucher la vraie profondeur d'un autre, a fortiori un autre féminin. Oui, l'homme peut-il rejoindre l'extrême désir de la femme dont elle-même ne peut sonder le fond ? Il y a certes la tendresse sans bornes qui fait tomber comme de vaines poussières préventions et fantasmes de l'homme. Il y a des moments d'extase qui entretiennent éphémèrement le rêve de l'Un. L'homme, taraudé par le fini, s'échine à rejoindre la femme, envahie par l'infini, sans jamais y parvenir. Il lui reste à... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 23:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 23 novembre 2011

Vol d'oies sauvages

      Quand te submerge la nostalgie Repousse-la vers l'horizon extrême Oie sauvage fendant les nuages Tu portes en toi la morte-saison  Roseaux gelés arbres calcinés Ployés en bas sous l'ouragan Oie sauvage délivrée des haltes Libre enfin de voler, ou mourir... Entre sol natal et ciel d'accueil Ton royaume unique : ton propre cri !   Cheng le dit de Tian-Yi
Posté par ombretlumiere à 15:02 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 19 novembre 2011

Capter le souffle qui relie ciel et terre

             « Tant que nous pratiquerons tous les jours le Tai-chi-chuan, nous ne nous perdrons pas. Comme dit le maître : "Au centre du Grand Vide, nous saurons capter le souffle qui relie Ciel et Terre, ici et ailleurs, et pourquoi pas, passé et futur." »   François Cheng Le dit de Tian-Yi
Posté par ombretlumiere à 18:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 9 novembre 2011

Le seul bien qui reste

 Amour, amour. Ce mot qu'au  travers les chansons, emplit l'air en Occident comme l'odeur de l'essence jusqu'à l'écœurement, l'ai-je jamais prononcé de ma vie ? Il s'y mêle tant d'instincts troubles, tant de besoins immédiats, de complaisances envers soi, d'exigences envers l'autre de cette détestable volonté de possession et de domination, que je n'ose plus guère y mettre un contenu. A l'heure décisive, néanmoins, je suis tenu de regarder en face ce sentiment trop passionnel, que par la force des choses j'ai... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 19:55 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 2 novembre 2011

L'invisible souffle de vie

        Sur ces papiers grossiers, il consigne par écrit tout ce qu'il a vécu et vu sur terre, une terre inouïe de dénuement, inouïe de richesse. Il se peut alors qu'une ultime fois le miracle, déjà tant de fois attendu et vécu, ait lieu. Il ne se peut pas, une ultime fois, que le miracle n'ait pas lieu. En restituant morceau par morceau les événements d'une existence, cet être nommé Tian-yi, si banal, si singulier, finit par permettre au courant d'une eau vive de relier ses parties séparées,... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 16:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 2 septembre 2011

Toute chose semée par moi cheminera jusqu'à son terme

    "Toujours démuni et dépossédé, j'ai certes appris à n'être sûr de rien, et j'ai néanmoins la naïve conviction, indéracinable celle-là, que toute chose semée par moi, même seulement en pensée ou par le désir, cheminera jusqu'à son terme, irrésistiblement, comme indépendamment de ma volonté, pour s'épanouir à des moments peut-être proches, peut-être lointains - - peut-être dans une autre vie ? —, où je ne m'y attendrai pas. Ma tâche principale consistera plutôt à apprendre à les repérer, ces moments." François... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 17:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 5 janvier 2011

Pour qu'enfin advienne

    ici Nous avons posé l'obscur Nous avons posé l'éclat Pour qu'un jour se souvienne ici Nous avons posé le trait Nous avons laissé vacant Pour qu'enfin advienne   François Cheng
Posté par ombretlumiere à 18:18 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 14 février 2010

En nous fait halte la nuit

Nous sommes le lieu En nous fait halte la nuit Chaque fois        pour la première foisNous sommes l'instant En nous jaillit le jour Chaque fois          pour la première foisEn nous le lieu En nous l'instant Nous consentons à être          le jour dans la nuitPour toutes une foisFrançois Cheng Difficile en ce moment... Je fais halte pour un temps en attendant des jours meilleurs - je suis sûre que le dégel n'est pas si loin-. Peut-être même... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 19:31 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,