mercredi 26 août 2015

chacun de nous est la page d'un livre

                        "Jasper Gwyn disait que chacun de nous est la page d'un livre, mais d'un livre que personne n'a jamais écrit et que nous cherchons en vain dans les rayonnages de notre esprit. Il m'a dit que ce qu'il essayait de faire était d'écrire ce livre pour les gens qui venaient le voir. Il fallait réunir les bonnes pages. Il était sûr d'y arriver." Mr Gwyn de Baricco
Posté par ombretlumiere à 21:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 26 août 2015

quelque chose d'immobile comme un visage sous le passage des ans

Et il expliqua qu'il aurait aimé un fond sonore capable de changer comme la lumière au cours d'une journée, donc de manière imperceptible et continue. Elégante, surtout. C'était très important. Il ajouta également qu'il ne voulait pas l'ombre d'un rythme, mais juste quelque chose en devenir qui suspende le temps, et remplisse le vide d'un itinéraire sans coordonnées. Il dit qu'il aimerait quelque chose d'immobile comme un visage sous le passage des ans.
Posté par ombretlumiere à 21:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 5 septembre 2009

inventer une route , ici, au milieu du silence, une route jusqu'à la mer.

J ai relu pendant les vacances Océan mer de Baricco et je me suis laissé porter par son flux calme et profond, un livre que je lis et relis toujours avec le même bonheur... ... et à force de l'emprunter à la médiathèque, j'ai aussi fini  par me l'acheter d'ailleurs.... Voilà, en dérive de pages je suis arrivée à ce passage , ce passage parmi d'autres, beaucoup d'autres, très beaux, très forts, calmes, puissants,  voilà ce passage que je laisse  par ces pages arriver  silencieusement jusqu'à vous... ... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 11:16 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 19 septembre 2008

les chemins sont circulaires

Mais c'est peut-être vrai, ce qu'il dit, que tous les chemins sont circulaires et qu'ils ne mènent pas quelque part mais à l'intérieur de soi, parce que le brouillard de nos peurs est trop épais, et les routes qui ont l'air de mener ailleurs sont des illusions Alessandro Baricco
Posté par ombretlumiere à 07:04 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,