jeudi 28 juillet 2011

Filles du vent

  Notre absence nous définit et notre solitude un rêve de terre ouvre les mots sur la mer le temps nous rouvre à l’enfance sculptés d’ombre et de lumière nous nous tenons visages à gauche du soleil comme à côté des épines la plage des cœurs de l’espace naît le vide l’animé et le silence entre les pages est souffle entre les souffles    Amina Saïd  Sables funambules              
Posté par ombretlumiere à 16:26 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mercredi 4 février 2009

~~~ Fumée ~~~

dans quelle nuit obscure s'en va puiser la mémoire pour façonner nos souvenirs   survivant au temps se relève l'oiseau-soleil quels intimes voyages fondent nos mythes illusoires   la vérité de l'âme - l'insaisissable - est dans le blanc du poème   la vérité du dire dans son silence   Amina Saïd ~ ~~~ ...il faudrait écrire comme passe le vent, comme coule l'eau. il faudrait dire les jours dans ce qu'ils ont de plus flou, de plus fugace et finir par ne rien dire.il faudrait que les... [Lire la suite]