jeudi 22 octobre 2015

le temps de l'écriture

Le temps nous embrouille, ne trouvez-vous pas ? Les physiciens savent jouer avec mais, en ce qui nous concerne, il faut nous accommoder d'un présent fugace qui devient un passé incertain et, si confus que puisse être ce passé dans nos têtes, nous avançons toujours inexorablement vers une fin. En esprit, cependant, tant que nous sommes vivants et que nos cerveaux peuvent encore établir des connexions, il nous est possible de sauter de l'enfance à l'âge adulte, puis en sens inverse, et de dérober, dans l'époque de notre choix, un petit... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 22:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 21 novembre 2014

J'aime tant ça: cette sensation que le désir ne s'épuisera jamais

                                                     J'avance, mot après mot, là où c'est sombre et recouvert de silence..Je ne sais jamais, le matin, ce que l'écriture va faire advenir, où elle va m'emporter -presque chaque jour surgit un nouvel emerveillement et je sais que je n'irai jamais au bout. il faudra toujours chercher à aller plus loin, à s'enfoncer davantage. Et j'aime tant ça: cette... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 20:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 3 novembre 2013

L'audace enfantine de sauter, de se lancer sans pudeur dans la couleur de ce qui vient, de ce qui passe...

 Merci à Isabelle qui me rappelle à tous mes manquements sur ces pages et m'incite (m'invite) par là-même à y revenir... J'espère enfin avoir pris un rythme de croisiere:  celui de saisir le temps, de saisir l'instant dans la lumiere du moment et entre les lignes de la vie...   Donc, sans fin, des textes naissent. Et l'on rêvera encore d'écrire comme l'on peint, d'écrire comme on dessine, sachant tout l'enfantin qui persiste même dans la plus savante des peintures.  Ne serait-ce que cette audace... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 14:19 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 2 novembre 2011

L'invisible souffle de vie

        Sur ces papiers grossiers, il consigne par écrit tout ce qu'il a vécu et vu sur terre, une terre inouïe de dénuement, inouïe de richesse. Il se peut alors qu'une ultime fois le miracle, déjà tant de fois attendu et vécu, ait lieu. Il ne se peut pas, une ultime fois, que le miracle n'ait pas lieu. En restituant morceau par morceau les événements d'une existence, cet être nommé Tian-yi, si banal, si singulier, finit par permettre au courant d'une eau vive de relier ses parties séparées,... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 16:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 4 février 2009

La preuve par 6

Me voilà taguée par MimaUn règle par 6 et 6 simple: il suffit de parcourir son dossier “photos” le plus récent ou le 6ème le plus récent ou le 6ème le moins vieux, choisir la 6ème photo dans ce même dossier sans tricher, la publier sur son blog et taguer 6 malheureux blogueurs. Voici donc... Ma fille en prise avec son devoir de philo: "La philosophie est elle un luxe?"...   ...je tague à mon tour et évidemment seulement si le cœur leur en dit... Miss 75  AnouschkaMelusineMireilleCabocheMarie ... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 16:48 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 26 mai 2008

Ce papillonnement rouge vif et tellement éphémère qu'est la vie...

Un soir d'été, je traversais ainsi, en compagnie d'un enfant, un très grand pré en pente aux herbes hautes. Les arbres remuaient dans le vent et les nuages passaient bien vite. L'enfant lâcha alors ma main pour courir, puis revenir, et courir encore, comme font les chiens, les tourbillons, les pensées parfois à l'approche du soir. Il était beau. Ce n'était même pas une question de traits ou de gestes. C'était la lumière de cet instant. Une lumière qui ne venait pas du ciel, mais de... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 09:04 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,