samedi 31 mars 2012

Le temps est un fleuve qui m’emporte, mais je suis le fleuve

    Le temps est la substance dont je suis fait.   Le temps est un fleuve qui m’emporte, mais je suis le fleuve.  C’est un tigre qui me dévore, mais je suis le tigre.  C’est un feu qui me consume, mais je suis le feu.     Jorge Luis Borges Une nouvelle réfutation du temps.  
Posté par ombretlumiere à 12:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 28 mars 2012

Enivrez-vous sans cesse

  Il faut être toujours ivre. Tout est là : c'est l'unique question. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du Temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre,il faut vous enivrer sans trêve.Mais de quoi? De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise, Mais enivrez-vous, Et si quelquefois, sur les marches d'un palais, sur l'herbe verte d'un fossé , dans la solitude morne de votre chambre, vous vous réveillez, l'ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l'étoile, à l'oiseau, à l'horloge, à tout... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 19:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 26 mars 2012

Pour ce qui nous traverse et laisse en nous des traces invisibles

  "Il y a des choses qui surviennent et ne laissent pas de traces discernables, dont on ne dit rien, et à propos desquelles on n’écrit pas, mais il serait très faux de dire que les évènements ultérieurs continuent de manière indifférente, suivent le même cours, comme si rien n’avait jamais eu lieu. "    A. S. Byatt  Possession
Posté par ombretlumiere à 22:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 25 mars 2012

Le mot infini est infini

 Le mot infini est infini,Le mot mystérieux est mystérieux.Tous deux sont infinis, mystérieux.Syllabe après syllabe tu tentes de les convoquersans qu’une lumière annonce leur empire,sans qu’une ombre dise à quelle distance d’euxest l’opacité où tu évolues.Ils vont vers l’éclatante clarté et y nichent,quand tu les laisses libres dans l’airen espérant qu’une aile inexplicablet’emporte vers leur volY a-t-il autre chose que sa saveur dans le goût de la vie ?Ida Vitale  Ombre de la mémoire,
Posté par ombretlumiere à 12:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 17 mars 2012

Doucement avec beaucoup de pauses...

Vous l'aurez remarquez j'avance en ce moment  très doucement avec beaucoup de pauses...  
Posté par ombretlumiere à 12:58 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 15 mars 2012

Sur les rives de la corne d'or

Posté par ombretlumiere à 23:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 5 mars 2012

j'écoute Istambul les yeux fermés

J'écoute Istanbul, les yeux fermés D'abord une brise légère doucement; Tout doucement se balancent Les feuilles sur les arbres dans le lointain, Tout au loin Les cloches obstinées des porteurs d'eau J'écoute Istanbul, les yeux fermés J'écoute Istanbul, les yeux fermés Tandis que passent les oiseaux Tout là-haut, par longues bandes criardes Dans les pêcheries on tire les filets Les pieds d'une femme baignent dans l'eau J'écoute Istanbul, les yeux fermés J'écoute Istanbul, les yeux fermés Les voûtes du... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 18:44 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
samedi 25 février 2012

La carte au pays des merveilles

  "Faut-il craindre de s’égarer dans les mondes imaginaires ? La réponse dépend évidemment de la façon dont on envisage le voyage, mais la question ne semble pas tracasser outre mesure héros et auteurs si l on croit le peu d’intérêt qu’ils portent a la géographie. Tintin lui-même, archétype du globe trotter, saute d’un continent a l’autre sans jamais prendre le temps de s’informer sur la topographie  des lieux. Dans Le trésor de Rackam le rouge, ou la localisation revêt pourtant  son importance toute... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 12:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 25 février 2012

La confiance est la capacité enfantine d’aller vers ce que l’on ne connaît pas comme si on le reconnaissait

    "Prendre soin,être confiant . Et naître. Naître une fois,deux fois,trois fois,entrer à chaque instant dans une vie blanche comme dent de lait,et que la mort ne saisisse dans le vieil homme qu'un nouveau-né,et que mourir ne soit qu'une naissance de plus,surajoutée aux autres,une naissance comme on dit d'une image:surexposée" "Dire,  cette vie est un jardin de roses,c'est mentir. Dire , cette vie est un champ de ruines,c'est mentir. Dire , je sais les horreurs de cette vie et je ne me lasserai jamais d'en... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 10:52 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 13 février 2012

nous allons et nous allons vêtus d'ardeur, vêtus de nuit;

  A la lisière   Tu ne sais où nous allons Plus étranges que le mystère, Entre le gris et l'étincelle Aimant la rosé, aimant  l'ami, Embourbés dans nos ruelles Semblables et lisses dans la mort.   Te ne sais d'où nous venons De quel séjour vers quelle poursuite, Avec nos ongles avec nos ailes A la lisière de nos deux vies; Dessous les toits, devers l'immense, Entre nos murs et notre cri.   Mais nous allons et nous allons Vêtus d'ardeur, vêtus de nuit; Comme si l'autre monde était le... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 17:32 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,