mardi 2 octobre 2012

En moi, un été invincible

  ...Avant pendant apres la chute... ...ce qu'il y a ... La merveilleuse force des mots . Et le  gout d'aimer et de se battre.     "Je suis donc de la race des bâtards qui peuplent le monde. Ce qui est impur, impar­fait, mélangé, mû par le seul désir de vivre malgré la violence du monde et sa meurtrière quête de pureté.  Nous volons toujours au-dessus de la Méditer­ranée. La Corse et la Sardaigne apparaissent, se détachant nettement au travers du hublot.Les terres ocre qui se dessinent en... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 18:34 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 29 septembre 2012

Avant la chute

      Qu'est ce qu'il y  reste juste avant la chute ?...    
Posté par ombretlumiere à 12:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 28 septembre 2012

Justice inconnue

  Toujours dans l’autre chambre elle résonne, cette voix basse à travers la cloison; elle juge, condamne, – et puis pardonne un crime étrange aux profondes raisons. Je ne sais pas si c’est moi le coupable, je ne sais pas si la voix  porte un nom Jean Tardieu
Posté par ombretlumiere à 12:03 - Commentaires [2] - Permalien [#]
lundi 24 septembre 2012

les rêves perdus

Posté par ombretlumiere à 23:07 - Commentaires [1] - Permalien [#]
lundi 24 septembre 2012

L'instant

 La route est large et vide. L’aube va poindre dans quelques heures. Un autre jour, encore un autre, chargé de possibilités exceptionnelles et de probables banalités. Le choix. Le choix est tout, et il n’est rien. L’histoire peut bien tourner ou, virer à la tragédie. Mais la route est toujours là, elle et que cela, nous plaise ou non nous devons la parcourir. Comment nous la négocions, qui nous découvrons en chemin…  L’amour est sans cesse une quête fondamentale, car que signifie une route sans destination concrète ?... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 12:39 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 2 septembre 2012

Plus légére que l'air

L'imagination n'invente pas, elle ne fait que compléter. Elle remplit, elle comble, elle alimente ce qui est trop infime dans la réalité. Il n’y pas de mensonge là-dedans. C est une façon de voir le monde à travers notre esprit, sans doute la manière la plus sincère de voir le monde. Sans doute pour que nous finissions de créer le monde, que nous communiquions avec autrui, que la vie ne  nous paraisse pas si morne ou même pour nous aider à trouver la vérité. L’imagination, c’est un don du ciel. Voilà ce que je pense. Si Dieu... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 13:02 - Commentaires [4] - Permalien [#]

mardi 22 mai 2012

Nous attraperons des étoiles

"Maintenant, il ferait bon dormir jusqu 'à ce que les rêves deviennent un ciel, un ciel calme et sans vent où quelques plumes d'ange virevoltent doucement, où il n'y a rien que la félicité de celui qui vit dans l'ignorance de soi. Mais le sommeil fuit les défunts. Lorsque nous fermons nos yeux fixes, ce sont les souvenirs qui nous sollicitent à sa place. Ils arrivent d'abord isolés, parfois d'une beauté argentée, mais ne tardent pas à se muer en une averse de neige étouffante et sombre : il en va ainsi depuis plus de... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 16:06 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 2 mai 2012

La grandeur de l'humain: éloge de l'humilité

... Il lui a suffi de savoir que ce n'était pas en lui, mais dans la bruissante rumeur du monde, qu'il trouverait réponse à ses questions. Et sa boussole (car il en a une) est que la force de son amour ne vient pas de lui, mais de ce qu'il aime... "L'humilité tout d'abord semblait cousine de ces vertus d'effacement et de mesure qui nous épargnent d'imposer aux autres, qu'ils en veuillent ou non, notre présence, notre regard, notre conviction, notre jugement, et d'envahir leur espace comme par droit de conquête : la modestie,... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 18:13 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 16 avril 2012

L’amour est une traversée

 " L’amour est une traversée, un voyage. Nous sommes faits pour que toutes les fleurs et tous les cailloux du chemin nous entrent dans la peau. Nous sommes faits pour nous laisser aimer quand nous aimons. Et ce n’est pas la femme qui aime l’homme ou l’homme la femme, pas seulement : ils sont aimés ensemble. Tu vois bien que tout est à sa place : le corps et l’âme. Tu vois bien que l’amour entre dans nos corps, s’y fait chair, y devient plus lourd que nous-mêmes – le plus lourd et le plus tenace de nous-mêmes –, mais... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 21:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 9 avril 2012

Etat de grâce...

  Il y a quelque chose de terrible dans chaque vie. Il y a, dans le fond de chaque vie, une chose terriblement lourde, dure et âpre. Comme un dépôt, un plomb, une tache. Un dépôt de tris­tesse, un plomb de tristesse, une tache de tristesse. À part les saints et quelques chiens errants, nous sommes tous plus ou moins contaminés par la maladie de la tristesse. Plus ou moins. Même dans nos fêtes elle peut se voir. La joie est la matière la plus rare dans ce monde. Elle n'a rien à voir avec l'euphorie, l'optimisme ou... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 15:19 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,