dimanche 2 juin 2013

Il faut tout comprendre. Sinon il faut tout croire

      "— Je crois, je ne crois pas: nous en sommes toujours là...  — Oui.  — On n’en sort pas... — Croire est une manière d’accepter le mystère et d’aller au-delà. Tandis que rester sceptiqueempêche de le dépasser, et de voir ce qu’il y a au-delà, — Mais on ne voit même pas ce qu’il y a au-delà. Il cela aussi, il faut croire. — C’est vrai. On doit toujours croire. — Il faut tout comprendre. Sinon il... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 10:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 12 mai 2013

Conduire les mots

  "C'est vers ce désert qu'il faut conduire les mots, troupeau nomade en quête d'images nouvelles. Troupeau errant sans fin, car le désert se déplace à mesure. Le désert est toujours ailleurs. Il glisse, dérive, s'allonge. Immensité pure en lente dilatation. Mots en recherche d'images improbables, car au désert, le visible tremble, bascule, et s'efface. Visible arasé, abrasé, si nu." Sylvie Germain  
Posté par ombretlumiere à 17:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 12 avril 2013

En naissant, je suis devenue le coin visible d’une carte pliée

    Le seul avantage d'être enfermée dans la réserve à charbon est que cela incite à réfléchir. Hors contexte, cette phrase est absurde. Mais en essayant de comprendre comment fonctionne la vie - et pourquoi certaines personnes s'en tirent mieux que d'autres face à l'adversité - je reviens à cette idée de dire oui à la vie, qui se traduit par amour de la vie, aussi inadéquate soit-elle, et amour de soi, aussi difficile à cerner soit-il. Cela ne passe pas par la méthode du " moi d'abord ", qui est l'opposé de la vie et... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 23:25 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 5 janvier 2013

les mots tels des flocons insaisissables sur le paysage de nos vie...

  Entrainée par le courant de la vie et ses detours insoupconnés... Aujourd'hui ne ressemble pas a ce qu'hier avait pu imaginer...   Et aujourd'hui le temps me manque vraiment pour pour venir (entre autre) regulièrement sur ces pages qui me sont chères  et que je n'ai pas envie d'abandonner meme si mes passages se font de plus en plus rares. Une petite balades sur le net, je retrouve un lien archivé dans mes favoris sur un de mes anciens navigateurs et  je decouvre ces mots simples et beaux... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 10:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 3 décembre 2012

La joie des petits riens

    Mais alors qu'avez vous appris?Qu'est ce que j ai appris?...Le dénuement, la patience, l'emerveillement, l'angoisse d être perdue, la contemplation, la faim, l'épuisement, la puissante joie des petits riens. Juste avant Fanny Saintenoy
Posté par ombretlumiere à 20:58 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 11 novembre 2012

L’irracontable

    C'est là que je veux aller, dans ces pays perdus, ces terres de non-dits...     comme dans l'amour on cherche à rejoindre l'autre dans ce qu'il a de plus secret et que seul parfois le corps finit par livrer...                                                                                    ... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 19:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 31 octobre 2012

Trouver un abri

    Quand je repense a cette période, je me dis que nous passons notre vie à fuir, a nous cacher , a chercher un abri. De quoi avons-nous peur ? Je pense aussi à mes propres enfants, à leur capacité innée à se fondre, en toute confiance dans le flot commun, à y trouver une place, à s’y imposer, à ne pas s’y perdre. Comme si pour eux la vie, le monde qui les entoure allaient de soi. Comme s’ils n’en saisissaient pas la part précaire, construite, absurde. Olivier Adam Le cœur régulier
Posté par ombretlumiere à 23:13 - Commentaires [3] - Permalien [#]
vendredi 26 octobre 2012

Faire disparaître le poids des choses

Posté par ombretlumiere à 20:25 - Commentaires [3] - Permalien [#]
dimanche 14 octobre 2012

La solitude est référente

    " j’évoque ceux qui tombent et se relèvent. Curieusement je défends ce dont j’ai si souvent fait les frais : la dépression. Si on veut changer de vie, si on veut changer (...) il faut repasser par la case départ. Pour toute renaissance il faut repasser par la naissance. C’est ce que les psychanalystes appellent la détresse originaire. Ma thèse est infiniment simple : c’est que la dépression et la détresse originaire sont la même chose. C’est la première étape qu’on ne peut pas sauter. C’est l’étape à laquelle il... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 22:43 - Commentaires [3] - Permalien [#]
dimanche 7 octobre 2012

La vie , c'est minimum deux...

  -Je vous sers quoi ? -Un remontant s’il vous plait !... -C’est pour quoi ? -Pardon ? - C’est pour remonter quoi ?... Un chagrin d’amour, dispute au boulot, embrouille familiale ?… -Ca change quoi ? - Ca change tout !! Pour l’amour et puis votre âge, votre ligne, votre beauté, je n’hésiterai pas, je dirai « Marie Brisard» ! -Pourquoi ? -Qu’est ce que je peux vous dire ? C’est qu’il y a ce petit gout d’anis qui se dépose sur les lèvres. C’est comme un... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 22:36 - Commentaires [2] - Permalien [#]