lundi 1 janvier 2007

De 2006 à 2007...

Vingt-Quatre Heure Une J'ai couru après le tempsIl portait un manteau de pluiej'ai déchiré en m'approchant un bout de tissu et depuis... C'est à minuit que ça arrive Quand vous passez au jour suivant Moi je reste sur l'autre rive Pour une seconde encore vivant Vingt-quatre une, vingt-quatre une C'est ma minute sur pilotis Mes secondes gagnées sur la vie Le genre de moment que l'on passe blotti Avec des rêves outre-mer... Je prends l'air sur un minaret Au fin fond de l'Afghanistan A vingt-quatre heure une A vingt-quatre une,... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 14:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 28 décembre 2006

La nuit du réel

Que sait on de ce qui a lieu dans la nuit du réel?L'imaginaire est-il l'amant nocturne de la réalité?     Sylvie Germain     Magnus
Posté par ombretlumiere à 10:35 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 26 décembre 2006

Nous sommes comme nos ombres

Nous sommes comme nos ombres Fragiles et passagères Même les plus discrets d’entre nous rêveraient de voir subsister une multitude de petites particules dans le soleil Des étincelles de nous mêmes Toute notre vie nous nous effleurons maladroitement les uns les autres Sans jamais véritablement parvenir à nous atteindre Tant bien que mal nous nous accommodons de nos zones nébuleuses et de nos contours incertains A mesure que nous avançons sereins, nos forces s’amenuisent Pourtant c’est sans relâche que tous nous poursuivons notre part... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 23:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 20 décembre 2006

Un art a pratiquer

Le bonheur est un art a pratiquer, comme le violon. John Lubbock Parfois l'envie de tout poser là... Trouveri une résonance, une sensibilité, un envol...
Posté par ombretlumiere à 09:20 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 15 décembre 2006

Les choses que nous perdons nous accompagnent toujours

"Les choses que nous perdonsnous accompagnent toujoursdans les vides qu'elles laissent;celles que nous n'avons jamais possédées,nous regardent à la dérobéepar les intersticeset sourient, espiègles."  Claudio Gutiérrez
Posté par ombretlumiere à 08:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 14 décembre 2006

Racines

Donne- moi la secrète ténacité des racinesEt permets que mon chanttombe sur la terre et que montent à chaque printemps ses paroles.  Pablo Néruda
Posté par ombretlumiere à 09:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 13 décembre 2006

Dérives et délires de rois mages au chomage....

Voici le village de Noël ressorti avec ses innombrables fêves-santons amassées au cours d'une bonne dizaine  d'années... Les deux plus jeunes se repartissent comme à leur habitude, maisons et personnages et les font  vivre au jour le jour au gré de leur imagination....Les innombrables "Marie" et "Joseph" sont débaptisés pour vivre une vie plus anonyme dans le village. Point trop n'en faut...Tous les petits Jésus sont placés en pouponnière...Les jumeaux et les triplés, on s'en  accomode!Quant aux autres , clowns,... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 09:07 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 9 décembre 2006

C'est l'esprit qui voyage, se dilate et s'étend...

  "J'écoutais Marie en silence, j'avais fermé les yeux, et j'entendais sa voix passer de mon oreille à mon cerveau, où je la sentais se propager et vivre dans mon esprit. Je n'écoutais pas vraiment ce qu'elle disait [...], j'écoutais simplement sa voix, la texture fragile et sensuelle de la voix de Marie. [...]Je collais avec force l'appareil contre mon oreille pour faire pénétrer la voix de Marie dans mon cerveau, dans mon corps, au point de me faire mal, de me rougir le pavillon de l'oreille en plaquant le plastique chaud,... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 00:19 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 7 décembre 2006

Les mots Catherine Ribeiro

  Il me faut d éfier le temps qui passe et rompre le silence par mes éclats de rire et des jeux de lumière.Et puis vivre, vivre encore car rien ne m'obsède plus que la vie. Vivre afin que que le soleil se lève dans ma poitrine; que la brûlure me rende téméraire.Atteindre le centre de l'énergie dans l'essence de mes pensées, jusque dans ma gorge et dans le vieux rauque de ma voix.Dans mes errances j'ai tenté de comprendre un peu mieux le genre humain et l'être humain m'a conduite à mes propres mots. Catherine Ribeiro
Posté par ombretlumiere à 08:45 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 6 décembre 2006

La vie rêvée des mots...

 Le sens caché des mots... La vie des mots au-delà d'eux-mêmes, au-delà de nous-même,  de ceux porteur de tout ce qui nous échappe...De ce qu'ils nous disent au- delà des lignes écrites ou des mots prononcés... De ce qu'ils nous murmurent de leur vérité cachée. Ce qu'ils nous disent la nuit et que nous  oublions d'entendre au matin...Ces mots qui nous délivrent d'une matérialité pesante, ces mots qui de la terre nous raccroche au ciel...Et  parfois (souvent?) ces mots de vent,  je les envoie au ciel mais... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 10:32 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,