samedi 27 janvier 2007

Comme les ailes d'un oiseau

"Soyez comme les ailes d'un oiseau, ouverte pour recevoir, fermés pour retenir ce que vous avez reçu, ouvrez, fermez avec une souplesse parfaite."
Posté par ombretlumiere à 18:01 - Commentaires [8] - Permalien [#]

jeudi 25 janvier 2007

Quelque chose plutôt que rien...

"Le temps était gris et quelques grappes de nuages s'accrochaient parfois au flanc de la montagne. Le silence qui nous entourait était d'une telle texture qu'on l'eût dit distillé, épuré, filtré. Il se confondait avec la transparence cristalline de l'air.Sans aide, avec une surprenante agilité, Marie gravissait la pente. Quand le chemin le permettait, elle se tenait à mes côtés. Lorsque le layon devenait trop étroit, elle montrait la voie. Qui alors aurait pu deviner son état? Pour la nature qui nous entourait elle était simplement... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 00:06 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 22 janvier 2007

De la dualité à la fraternité...

Aujoud'hui ll'Abbé Pierre nous a quitté. Il reste ses paroles à faire notres: "L'enfer, c'est les autres", écrivait Sartre. Je suis intimement convaincu du contraire. C'est une chose détestable que d'être soi-même coupé des autres. "Tu as vécu en te voulant suffisant. Suffis-toi !" A l'inverse, le plus important, c'est d'être solidaire. C'est la joie du partage, de l'échange."            L’Abbé Pierre C'est au quotidien que nous... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 12:10 - Commentaires [10] - Permalien [#]
vendredi 19 janvier 2007

Unité Dualité

  L'artiste tout comme le philosophe, le poète, l'enfant...  ne sont ils pas de ceux qui par leur regard tendent à donner du sens à ce qui les entoure,  à relier matière et esprit et à être dans le moment présent, à tenter de retrouver une unité perdue ?...   "Qu’est-ce que la dualité ? Littéralement, cest la coexistence de deux choses de différente nature, mais,, en fait c’est le processus de différentiation. De la différentiation de deux choses, les dix mille choses naissent, la variété et la diversité... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 00:19 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 15 janvier 2007

Les Cavaliers

  Tout ce qui fait les bois, les rivières ou l'air A place entre ces murs qui croient fermer ma chambre.Accourez, cavaliers qui traversez les mers,Je n'ai qu'un toit de ciel, vous aurez de la place. Vous entrerez ici sans la moindre mouillure.Avez-vous traversé les siècles ou les mers?Et nous nous parlerons dans une langue sûreQui n'est ni le français ni langue d'outremer.  Venez-vous de si loin ou bien de mon désir?C'est ce que nous saurons lorsque vous entrerez,Si vous venez de loin vous me regarderez,Sinon, je ne... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 10:27 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
jeudi 11 janvier 2007

Seul à la proue d'un navire...

Dans l'immensité infinie, balayé par des brises de tendresse et des bourrasques de vent, le sillage du temps  nous éclabousse et   dépose sur nous  son écume. En mettant ainsi notre âme à nu il nous amène à regarder l'infini qui s'étend.     Jamais indemne Rongé par l’absenceJ’ai lancé des confettisDes laps de tendresseJeté des dates dans les lacunes J’ai effleuré des fragments d’idyllesFrôlé des amours minuscules L’horizon baissera dans la plainePlus bas que nos bas de laine Qu’aucun ne retienne... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 23:36 - Commentaires [4] - Permalien [#]

jeudi 11 janvier 2007

Etre à l'écoute...

                                      "Percevoir                                               sans juger                                   ... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 08:41 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
lundi 8 janvier 2007

Le bonheur, l'invisible diffus dans le visible

Le bonheur, c'était ici et maintenant qu'elle le voulait, […] un seul bonheur, tout d'une pièce, terrestre et céleste à la fois, temporel et éternel d'un tenant : le bonheur d'être au monde, en ce monde-ci, de l'habiter pleinement et de l'aimer tout en le reconnaissant inachevé, traversé d'obscures turbulences, troué de manque, d'attente, meurtri, raviné par d'incessantes coulées de larmes, de sueur et de sang, mais aussi irrigué par une inépuisable énergie, travaillé de l'intérieur par un souffle à la fraîcheur et à la clarté... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 08:03 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
vendredi 5 janvier 2007

Je suis totalement le rêve des choses...

  Le chant de jubilation de Tsoai-Talee Je suis une plume dans le ciel lumineux Je suis le cheval bleu qui galope dans la plaine Je suis le poisson qui virevolte et miroite dans l'eau Je suis l'ombre qui suit l'enfant Je suis la luminosité de l'après-midi, l'éclat des prairies Je suis l'aigle qui joue avec le vent Je suis un bouquet de perles étincelantes Je suis la plus lointaine étoile Je suis le grondement de la pluie Je suis le scintillement sur la neige croûtée Je suis la large traînée de la lune sur le lac Je... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 08:17 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
mardi 2 janvier 2007

Que 2007 soit...

Posté par ombretlumiere à 14:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,