samedi 5 novembre 2011

L'amour comme valeur

  En dépit des difficultés de mon histoire, en dépit des malaises, des doutes, des désespoirs, en dépit des envies d'en sortir, je n'arrête pas d'affirmer en moi-même l'amour comme une valeur. Tous les arguments que les systèmes les plus divers emploient pour démystifier, limiter, effacer, bref déprécier l'amour, je les écoute, mais je m'obstine: “Je sais bien, mais quand même...” Je renvoie les dévaluations de l'amour à une sorte de morale obscurantiste, à un réalisme-farce, contre lesquels je dresse le réel de la... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 17:18 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mercredi 2 novembre 2011

L'invisible souffle de vie

        Sur ces papiers grossiers, il consigne par écrit tout ce qu'il a vécu et vu sur terre, une terre inouïe de dénuement, inouïe de richesse. Il se peut alors qu'une ultime fois le miracle, déjà tant de fois attendu et vécu, ait lieu. Il ne se peut pas, une ultime fois, que le miracle n'ait pas lieu. En restituant morceau par morceau les événements d'une existence, cet être nommé Tian-yi, si banal, si singulier, finit par permettre au courant d'une eau vive de relier ses parties séparées,... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 16:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 22 octobre 2011

Onde invisible, le frémissement du silence

    Les musiciens donnent des récitals de « musique silencieuse ». A défaut de piano, le pianiste a dessiné sur une longue bande de papier un clavier avec ses touches noires efi blanches. Il y exerce ses doigts et joue des morceaux de Schumann, de Chopin ou de Rachmaninov en chantonnant. Le premier moment d'excitation passai son visage est vite inondé de larmes ; il sait, en regardant ses mains abîmées par tous les travaux de force qu'il ne sera plus jamais un vrai pianiste. Quelquefois il accompagne le... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 20:27 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 15 octobre 2011

Moment furtif

  Ce matin, durant petit dejeuner, dans un rayon de soleil, un ecureuil dans un arbre du jardin... Petit moment de bonheur furfif et doux...      
Posté par ombretlumiere à 12:46 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 8 octobre 2011

Nuage de douceurs

      Le silence   Un nuage de sucre Un étang de vanille Une fourrure de frangipane Un sirop de laine   Le silence   Une larme de velours   Une rosée de jasmin Une source de lavande Un ruisseau de cristal   Le silence   Harpe de verre Violon de plumes Flûte de rosé Clavecin de pollen   Le silence   Brise de duvet Ou rivière de coton Lac de satin Derrière une fenêtre de soie   Le silence   Un pétale de miel  Un arum de neige Une... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 23:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 3 octobre 2011

le goût du jardin sur les choses

  Je te donne trois mouettes La pulpe d'un fruit Le goût des jardins sur les choses La verte étoile d'un étang Le rire bleu de la barque La froide racine du roseau Je te donne trois mouettes La pulpe d'un fruit De l'aube entre les doigts De l'ombre entre les tempes Je te donne trois mouettes Et le goût de l'oubli. Andrée Chedid  Trois mouettes   
Posté par ombretlumiere à 16:36 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 27 septembre 2011

Je te donne

  "Je te donne ie parfum de la Terre après la pluie Des violettes dans la rosée du matin Et de la menthe dans le sentier du petit bois.   Je te donne l'odeur de la mer un matin d'hiver La symphonie des vagues contre les rochers Et la chanson du ruisseau au printemps.   Je te donne la pureté des sources Et une goutte de rosée qui brille sur un pétale de coquelicot.   Je te donne en hiver là chaleur d'un feu de bois Et celle d'un cœur amoureux,   Je te donne les premières couleurs de... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 17:27 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 14 septembre 2011

Ces instants qui disent l'éternité

    "Ces foudroiements de la beauté – ce ne sont jamais que des instants, n’est-ce pas ? des instants que nous disons d’éternité. D’éternité. Ca veut bien dire qu’en ces instants-là, on touche… autre chose. Qu’on échappe au temps des horloges. On dit aussi des « instants de grâce », n’est-ce pas ? Devant une oeuvre d’art. A l’écoute d’une musique. Devant un paysage. Un coup de foudre, comme en amour. L’éternité, dans un instant. Et c’est comme un autre monde ouvert. Y avez-vous déjà songé ?... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 11:07 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 9 septembre 2011

Piquez, coupez, cousez...

        Chacune à sa façon...
Posté par ombretlumiere à 16:50 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
mardi 6 septembre 2011

Puis s'évapore mais sa fraîcheur demeure encore...

    ‎"Certains matins, au détour d'une rue, une délicieuse rosée tombe sur le coeur puis s'évapore. Mais la fraîcheur demeure encore et c'est elle, toujours, que le coeur exige. Il me fallut partir à nouveau."   Camus  
Posté par ombretlumiere à 16:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,