lundi 15 janvier 2007

Les Cavaliers

  Tout ce qui fait les bois, les rivières ou l'air A place entre ces murs qui croient fermer ma chambre.Accourez, cavaliers qui traversez les mers,Je n'ai qu'un toit de ciel, vous aurez de la place. Vous entrerez ici sans la moindre mouillure.Avez-vous traversé les siècles ou les mers?Et nous nous parlerons dans une langue sûreQui n'est ni le français ni langue d'outremer.  Venez-vous de si loin ou bien de mon désir?C'est ce que nous saurons lorsque vous entrerez,Si vous venez de loin vous me regarderez,Sinon, je ne... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 10:27 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

vendredi 5 janvier 2007

Je suis totalement le rêve des choses...

  Le chant de jubilation de Tsoai-Talee Je suis une plume dans le ciel lumineux Je suis le cheval bleu qui galope dans la plaine Je suis le poisson qui virevolte et miroite dans l'eau Je suis l'ombre qui suit l'enfant Je suis la luminosité de l'après-midi, l'éclat des prairies Je suis l'aigle qui joue avec le vent Je suis un bouquet de perles étincelantes Je suis la plus lointaine étoile Je suis le grondement de la pluie Je suis le scintillement sur la neige croûtée Je suis la large traînée de la lune sur le lac Je... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 08:17 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
mardi 21 novembre 2006

Tombe ou trésor

      ChoixIl dépend de celui qui passeQue je sois tombe ou trésorQue je parle ou que je me taiseCeci ne tient qu'à toiAmi, n'entre pas sans désir.   Paul Valéry
Posté par ombretlumiere à 21:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 13 novembre 2006

Le chemin se fait en marchant

Jamais je n'ai cherché la gloireNi voulu dans la mémoire des hommesLaisser mes chansonsMais j'aime les mondes subtilesAériens et délicatsComme des bulles de savon. J'aime les voir s'envoler, Se colorer de soleil et de pourpre, Voler sous le ciel bleu, subitement trembler,Puis éclater. A demander ce que tu saisTu ne dois pas perdre ton tempsEt à des questions sans réponseQui donc pourrait te répondre? Chantez en coeur avec moi: Savoir? Nous ne savons rienVenus d'une mer de mystèreVers une mer inconnue nous allonsEt entre les deux... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 23:26 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 3 novembre 2006

Ode à l'air

Sur un chemin j'ai rencontré l'air, je l'ai salué, je lui ai dit respectueusement :« Je suis heureux que pour une fois tu laisses là ta transparence,comme ça nous pourrons parler.L'infatigable dansa,remua les feuilles, fit tomber d'un éclat de rire la poussière de mes semelles, et dressant toute sa mâture bleue, son squelette de verre, ses paupières de brise, immobile comme un grand mât il se maintint pour m'écouter. Moi, je baisai sa cape de roi du ciel, je me drapai dans son drapeaude soie céleste et lui dis :monarque ou... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 15:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 11 octobre 2006

Enfants

  Enfants qui déjà prenez place Quand vous aurez grandi Au point d'être conscients Du mal du temps qui passe Et s'arrache de nous Plus mal qu'un pansement Vous qui pousserez de l'avant Nos vieux rêves de liberté Enfants Consultez quelquefois les miroirs du passé Et vous y relirez L'écho de ces visages Qu'un temps nous avons habités Enfants gentils marins des traversées prochaines Ayez une pensée de sel pour nos vieux équipages Lorsque vous voguerez debout vers les mêmes naufrages Où debout nous auront sombré Jean- Pierre... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 19:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 8 octobre 2006

Appelez-moi nuage, appelez- moi fumée

  Ne cherchez pas à lire mon nom sur mes papiersJ'ai lavé mes empreintes et j'ai perdu mon âgeAppelez-moi nuage appelez-moi fuméeLaissez le reste en blanc sans rien me demander Je n'ai jamais volé que mes instants de chanceJe n'ai jamais tué que le temps qui passaitMes poches sont percées mais je garde en secretLe coquillage bleu du fond de mon enfance Vous n'avez pas le droit de me prendre mes bretellesOuvrez-moi cette porte; rendez-moi mes lacetsJe n'ai rien demandé seulement je passaisSi je n'ai pas de nom c'est que nul ne... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 19:41 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
samedi 30 septembre 2006

Le silence

Le silence a dans sa poitrine tous les flambeaux éteints du coeurPaul Eluard
Posté par ombretlumiere à 10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 16 juin 2006

Les fleuvent coulent

  Les fleuves coulent  Les mers chantent  Les océans grondent  Qui suis-je  Un grain de sable  Sur la grève immense  Et qui suis-je  pour me demander  Qui suis-je.  N'est-ce pas assez d'être.Texte d'indiens Amérique            
Posté par ombretlumiere à 23:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 7 juin 2006

Funambule

unknown J'ai tendu des cordes de clochers à clochers,des guirlandes de fenêtres à fenêtres,des chaînes d'or d'étoiles à étoiles,et je danse...       Arthur Rimbaud
Posté par ombretlumiere à 22:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]