lundi 31 août 2015

Au bruit du vent de l'accordéon Laisser son cœur voler comme un oiseau

"— C’est bien ça que tu ressens ? dit-elle. Tu sens que tu pourrais déchiffrer mon coeur?  — Oui. Ton coeur est sans doute juste à portée de main, et je ne m’en aperçois pas. La façon de le trouver doit être présente en ce moment même sous mes yeux. — Ce doit être vrai, si tu le ressens. — Mais je ne peux pas le trouver. Assis par terre l’un à côté de l’autre dans la réserve, adossés au mur, nous regardions les crânes. Mais ceux- ci restaient obstinément silencieux et... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 19:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 28 novembre 2014

Un chant trop nostalgique pour être accessible

  "Je mesurais la difficulté qu'il y avait à toucher la vraie profondeur d'un autre, a fortiori un autre féminin. Oui, l'homme peut-il rejoindre l'extrême désir de la femme dont elle-même ne peut sonder le fond ? Il y a certes la tendresse sans bornes qui fait tomber comme de vaines poussières préventions et fantasmes de l'homme. Il y a des moments d'extase qui entretiennent éphémèrement le rêve de l'Un. L'homme, taraudé par le fini, s'échine à rejoindre la femme, envahie par l'infini, sans jamais y parvenir. Il lui reste à... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 23:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 16 novembre 2014

Le sens et le silence.Saisir le secret de ce qui nous échappe

                                          "Frémit frissonne frôle file et défile plie déplie glisse fuit revient repart...... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 20:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 28 juin 2010

Bruissante et divisée

          ...A un moment donné, sans pouvoir nettement distinguer un contour, donner un nom à ce qui lui plaisait, charmé tout d’un coup, il avait cherché à recueillir la phrase ou l’harmonie—il ne savait lui-même—qui passait et qui lui avait ouvert plus largement l’âme, comme certaines odeurs de roses circulant dans l’air humide du soir ont la propriété de dilater nos narines. Peut-être est-ce parce qu’il ne savait pas la musique qu’il avait pu éprouver une impression aussi confuse, une de ces... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 22:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 20 juin 2010

La lumière d'un écho

"(...) les plus belles des musiques, celles qui me requièrent tout entier, sont les œuvres qui ont lieu au plus près du silence (....) ont noté le bruissement stellaire, arachnéen ou mystique qui fait de la musique un silence traduisant un surcroît de silence." Musique secrète de Richard Millet
Posté par ombretlumiere à 22:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
lundi 28 septembre 2009

Petite musique de jour:

        Bondissantes, quelques notes légères...                                                                                                        ... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 11:56 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 29 janvier 2009

L'oreille en colimaçon

        arabeSqueS de sonS SpiraleS envoutanteS échoS de l'âme          
Posté par ombretlumiere à 11:10 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 9 mai 2008

Un air de printemps

Un  air de printemps une portée fleurie une mélodie de couleurs et de soleil...
Posté par ombretlumiere à 14:54 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 26 mars 2008

Le violoniste

Faiseur de magie frôlement d'âmes l'invisible apparaît
Posté par ombretlumiere à 00:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
lundi 17 décembre 2007

La musique de la vie

Les notes envolées se sont posées. Leur chant s'est tu, refermé sur les signes secrets de l'indéchiffrable. L'insaissisable perçu un instant entre les lignes s' est échappé  ...                                                          Quête sans fin, recherche du souffle vital libéré.          ... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 16:37 - - Commentaires [4] - Permalien [#]