mercredi 2 septembre 2015

quelque chose qui n'a pas besoin de mots pour ouvrir sur autre chose

Posté par ombretlumiere à 16:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 1 novembre 2014

La solitude elle, elle est là, là partout, elle est déjà là rien que pour donner du relief aux moments qu'on passera ensemble

"Qu'est-ce qu'on peut y faire, quand une frontière a du sens pour l'un mais pas pour l'autre ? Qu'est-ce qu'on fait ? On s'engueule, on en rie, on contourne, on détourne, on essaye de pas trop se foutre sur la gueule, on avance, on parlemente, on abandonne et on recommence. Des limites sont déjà tracées, d'autres se tracent encore. On veut passer la limite pour pouvoir rencontrer l'autre, pour mieux se découvrir à travers l'autre. Ça n'est possible qu'en passant la limite. A un moment, il faut se mettre en danger, à un moment il... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 12:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 31 octobre 2014

La mesure du temps, c’est le sens

Du temps je ne peux rien vous dire. Si je pouvais parler, je pourrais dire aux autres : En quelle année sommes-nous ? Quel jour ? Le combien ? » Mais à quoi bon ? Qu’est-ce que cela m’apporterait ? De toute façon, le temps se mesure autrement qu’en comptant les jours. A l’extérieur, les gens pensent que ce sont les horloges qui donnent l’heure. Ils règlent leur réveil pour partir au travail et se lèvent quand l’affichage clignote a six heures du matin. Ils lèvent les yeux sur le mur du bureau qui... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 21:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 26 avril 2014

Des mots pour le vent et l'eau qui s'écoule...

                                                    Profanes de Jeanne Benameur
Posté par ombretlumiere à 16:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 9 avril 2014

Le fil blanc de l'aurore suffira t il à nous séparer de la nuit?

  La poésie est une partition, elle rend compte de la musique des choses invisibles...de la nuit du vent, de la nostalgie. Les poètes  se heurtent à l'invisible pour attraper un bout de ciel.                                                                       Le fil blanc de l'aurore suffira t il à nous séparer de la nuit?   Venir... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 16:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mardi 1 avril 2014

Mono no aware.

  J'aurais aimé qu'alors Murakami me réponde. Qu'il me déclare que nous vivons dans un monde, ce monde, mais qu'il y en a d'autres, tout près. Qu'il est possible de s'affranchir du réel, qu'il existe des univers parallèles et des passerelles qui permettent de circuler, de glisser de l'un à l'autre ; et que c'est ce qui arrive à certaines personnes dont on a été indiciblement proche avant qu'elles s'évanouissent de votre existence. Mono no aware. Dans la vie, on croise des gens précieux, qu'on voudrait garder toujours auprès... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 19:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 22 mai 2012

Nous attraperons des étoiles

"Maintenant, il ferait bon dormir jusqu 'à ce que les rêves deviennent un ciel, un ciel calme et sans vent où quelques plumes d'ange virevoltent doucement, où il n'y a rien que la félicité de celui qui vit dans l'ignorance de soi. Mais le sommeil fuit les défunts. Lorsque nous fermons nos yeux fixes, ce sont les souvenirs qui nous sollicitent à sa place. Ils arrivent d'abord isolés, parfois d'une beauté argentée, mais ne tardent pas à se muer en une averse de neige étouffante et sombre : il en va ainsi depuis plus de... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 16:06 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 8 février 2012

Nous ne sommes que traces et signes...

    Nous ne sommes Que traces et signes Faut il vraiment Que pour t'atteindre Nous passions par tant de détours?   Cheng      ...Et encore faudrait il ne pas dans le froid, se perdre en route...
Posté par ombretlumiere à 23:20 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 3 janvier 2012

N'aimer que ce qui nous ressemble c'est s'aimer soi-même, ce n'est pas aimer

Je vous souhaite une tres belle année 2012   "Si tu n'as pas compris, au lieu de t'exciter et de trouver que interlocuteur est un imbécile, ou qu'il a la compréhension dure,il faut, toi, l'écouter et essayer de le comprendre. Quand tu le comprendras, tu sauras pourquoi il ne t'a pas compris;tu pourras alors ajuster tes propos de manière à être compris de lui. Peut-être as-tu parlé d'une manière trop élevée, ou incompréhensible pour son entendement ou sa vision des choses ? C'est pourquoi il faut savoir écouter. Il faut... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 16:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 3 décembre 2011

Dans la forêt des souvenirs perdus

                "La vie est un labyrinthe inextricable, et chaque être, perdu dans sa solitude, erre en silence pour chercher une quelconque issue au tragique destin de son existence. Seuls les fils d'Ariane que sont les liens d'amitié et d'amour, qu'il tisse avec les autres êtres dans ce même labyrinthe, lui donnent le courage de continuer à chercher et à avancer chaque jour. Sans ces fils d'Ariane, l'être humain sombrerait dans la folie, comprendrait qu'il n'est rien et se donnerait... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 11:20 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,