mercredi 17 mars 2010

Petit pense-bête toujours bon à se remettre en tête

  Ces leçons sont sans doute un peu trop simples. Le bonheur est un vaste débat à la fois difficile à définir et à accéder. En plus les grandes lignesdu bonheur  varie pour les uns et les autres. Mais à près tout  certains principes reviennent  quand même souvent et ça ne mange pas de pain de se les remettre un peu en tête Juste trouver le bon fil pour le tirer tout en délicateese jusqu'au centre de soi-même... Moi j'aime bien me les remettre en tête.   Leçon n"1: Un bon moyen de... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 14:39 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 20 janvier 2010

Un moment gravé dans la lumière

Une photographie est, par nature  une  œuvre d'art éphémère. Au moment où celle-ci est révélé sur le papier, le processus d'effacement commence. Le but de la photographie est d'arrêter le temps, mais l'érosion est inexorable. Non seulement les photos sont facilement endommagées par la chaleur, l'humidité et les manipulations, mais elles sont aussi sensibles à la lumière, leur équilibre chimique délicat est constamment modifié par l'exposition à la lumière. Les photographies représentent notre lutte éternelle contre le... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 22:06 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
vendredi 15 janvier 2010

Les rêves qui nous font avancer

"Il y a des rêves qui nous tiennent endormis et des rêves qui nous tiennent éveillés. Mon désir de partir me donnait une énergie inépuisable, une force constante, renouvelée, plus grande que moi, capable d'outrepasser toute limite, y compris celle du bon sens. Lorsque nous nous retournons sur notre vie, elle nous apparaît bourdonnante de « pourquoi » que nous n'entendions pas, fourmillante de carrefours où nous n'apercevions que des lignes droites. Bien sûr, fils. Les rêves ne nous apprennent pas ce qui va se passer mais ce... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 10:14 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 24 décembre 2009

Feu de glace

Je sais déjà que je reviendrai à cette journée autant que je voudrais.Que je la garderai en moi, qu'elle restera vivante. Il y a un endroit à l'abri de tout où le présent se déroule sur lui-même sans se mélanger à rien. Le fleuve n'est pas à sa source ni dans la mer ou le confluent mais au milieu contenu par tout ce qui vient et ce qui va. Il suffit  fermer les yeux pour qu'un peu de neige tombe à New-York. L'instant d'après on bronze sur une roche à Zacape les mots sont impuissants à décrire cette sensation-là. Ils... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 15:20 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 22 décembre 2009

et le monde poursuit sa course folle

    Elle pose ses mains sur l'appui de la fenêtre. elle sépare les rideaux, rompt le triangle, soulève à peine le châssis, sent le vent ricocher sur sa peau. Cendre et poussière, une clarté qui expurge la noirceur des choses. ce qu'à petits pas nous faisons, nous imposons de la lumière et nous l'entretenons..elle remonte la vitre un peu plus haut. les sons  dehors se détachent lentement, voitures bourdonnement métalliques, grues, cris d'enfants, terrains de jeux, les branches des arbres qui fouettent l'avenue.Le... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 11:17 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 19 octobre 2009

La pluie avant qu'elle tombe

  "Regarde ces nuages. Il va y avoir de la pluie et de l'orage, s'ils viennent par ici". Théa a entendu sa remarque, elle était attentive au moindre changement d'humeur – j'étais chaque fois surprise de constater à quel point c'était une enfant sensible, en phase avec les émotions des adultes. Du coup, elle a demandé ; "C'est pour ça que tu as l'air triste ? – Triste, moi ? a répondu Rébécca en se tournant vers elle. Non ça ne me dérange pas, la pluie d'été. En fait j'aime bien ça, c'est ma pluie préférée. – Ta pluie... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 00:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mardi 6 octobre 2009

Ecrire la rouille comme un temps

Ecrire la rouille comme un temps qui ne passe pas ou métamorphose la poussière en poussière de vent.Louise Brun
Posté par ombretlumiere à 22:03 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 16 septembre 2009

les chercheurs d'or...

Posté par ombretlumiere à 08:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 15 janvier 2008

ce qui nous échappe, ce qui nous échappe, se tait, ne se montre pas...

Par la fenêtre je regarde le ciel clair. Sommes nous de si petites choses, si infiniment petites que nous ne pouvons rien ? De Digan No et moi La vie n'est elle qu'un poids qui tombe sans fin?  
Posté par ombretlumiere à 16:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 5 mai 2007

Emerveillement intact

"Parfois je me raconte. Je me ramène en arrière et je me souviens. L'émerveillement est intact. Je ne le ressens plus, mais mon imagination a le pouvoir de le synthétiser. C'est comme regarder des photographies du passé. On se voit croquant un fruit dans le soleil d'un après-midi d'été. C'est l'hiver et l'on n'a rien dans la bouche, mais on parvient, en se concentrant, à retrouver la trace de la sensation, à la circonscrire, sans pour autant l'éprouver. C'est un travail au pochoir. Une torture aussi, car sans cesse on voudrait... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 08:58 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,