dimanche 4 octobre 2015

Sentir le ciel si vaste...

       
Posté par ombretlumiere à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 15 septembre 2015

Le guetteur d'infini

Posté par ombretlumiere à 22:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 12 septembre 2015

L'enfant est un dévorant qui avalerait le monde

"On oublie si vite nos rêves et nos désirs d'enfant , on les dilue pour les rendre acceptables, innocents et jolis. On ne se souvient que d'un monde doux et tranquille , alors que la pureté même de l'enfance est tout entière dans cette violence que tu dis sans détours.L'enfant est un dévorant qui avalerait le monde , si le monde était assez petit pour se laisser saisir." La terre qui penche de Carole Martinez
Posté par ombretlumiere à 12:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 6 septembre 2015

Murmure au vent

                                                                                                                                                         ... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 21:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 1 mai 2014

Heureux est un mot d'adulte

                                "J'étais heureux, mais heureux est un mot d'adulte . Ce n'est pas la peine de demander à un enfant s'il est heureux, on le voit. Il l'est ou il ne l'est pas. Les adultes parlent du bonheur parce que dans une large mesure celui-là leur échappe. En parler revient à capturer le vent. Mieux vaut se laisser caresser par lui. C'est là où je me sépare des philosophes. Ils disputent de choses passionnelles sans qu'il y ait la... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 17:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 28 avril 2014

Ricochets de lumière

    Les vitres de Naples se passaient le soleil entre elles. Celles qui en avaient le plus par leur position le renvoyaient vers le bas à celles qui en avaient le moins. Elles étaient complices... En bas, dans la loge, arrivait un carambolage de lumière qui faisait dix rebonds avant de finir dans le trou où j'étais. un jour avant le bonheur de erri de Luca       
Posté par ombretlumiere à 17:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 27 avril 2014

Le bonheur est toujours une embuscade. On est pris par surprise.

« Certaines personnes savent, le jour d’avant, qu’elles ont rendez-vous avec lui. Et, malgré cette intuition, elles ne seront pas prêtes. Le bonheur est toujours une embuscade. On est pris par surprise. Le jour d’avant est donc le meilleur… »  Le jour avant le bonheur de Erri De Luca                                          
Posté par ombretlumiere à 22:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 5 avril 2014

La question de l'accumulation

  "La question de l'accumulation", avait écrit Adrian. Vous misez sur un cheval il arrive premier, et vos gains sont reportés à la course suivante, et ainsi de suite. Vos gains s'accumulent. Mais les pertes s'accumulent-elles? Pas sur les champs de courses: là on ne perd que sa mise initiale. Mais dans la vie? Peut-être qu'ici des règles différentes s'appliquent. On parie sur une relation, elle échoue; on passe à la suivante, elle échoue aussi: et peut-être que ce qu'on perd, ce n 'est pas simplement deux mises, mais un... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 14:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 28 mars 2012

Enivrez-vous sans cesse

  Il faut être toujours ivre. Tout est là : c'est l'unique question. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du Temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre,il faut vous enivrer sans trêve.Mais de quoi? De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise, Mais enivrez-vous, Et si quelquefois, sur les marches d'un palais, sur l'herbe verte d'un fossé , dans la solitude morne de votre chambre, vous vous réveillez, l'ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l'étoile, à l'oiseau, à l'horloge, à tout... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 19:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 8 janvier 2012

l'infini de l'eau est démenti par le sable

O que la vérité est menteuse,  car l'infini de l'eau est démenti par le sable. Tout n'est si beau que parce que tout va mourir, dans un instant ... .  NADIA TUENI  
Posté par ombretlumiere à 10:20 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,