lundi 26 octobre 2015

Comme quelqu'un qui cherche à lire ce qui ne déchiffre plus

Comme quelqu'un qui cherche à lire ce qui ne déchiffre plus les mots du livre, comme quelqu"un qui tend la main et toutes les mains se détournent comme quelqu"un qui a beaucoup marché et maintenant il ne sait plus s'il doit faire halte Comme qui ressemble à ce qu'il n'est pas et quelque chose se rebelle en lui et puis s'épuise   Morceaux de ciel Presque rien de Claude Esteban  
Posté par ombretlumiere à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 22 octobre 2015

le temps de l'écriture

Le temps nous embrouille, ne trouvez-vous pas ? Les physiciens savent jouer avec mais, en ce qui nous concerne, il faut nous accommoder d'un présent fugace qui devient un passé incertain et, si confus que puisse être ce passé dans nos têtes, nous avançons toujours inexorablement vers une fin. En esprit, cependant, tant que nous sommes vivants et que nos cerveaux peuvent encore établir des connexions, il nous est possible de sauter de l'enfance à l'âge adulte, puis en sens inverse, et de dérober, dans l'époque de notre choix, un petit... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 22:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 4 octobre 2015

Sentir le ciel si vaste...

       
Posté par ombretlumiere à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,