mercredi 30 septembre 2015

A quelle lumière découvrir la beauté des choses ...

  En ces aubes où fermente la nuit De quel élan gravir? De quel œil contempler villes visages siècles douleurs espérance? De quelles mains creuser un sol toujours fécond? De quelle tendresse chérir vie et terre Abolir la distance Cicatriser l'entaille? A quelle lumière découvrir la beauté des choses Obstinément intacte sous le squame des malheurs? Andrée Chedid  
Posté par ombretlumiere à 10:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 27 septembre 2015

Chaque monde est le reflet déformé de tous les autres

"Peut-être chaque monde n'est il que le reflet déformé de tous les autres, un miroir lointain dans lesquels les ordures semblent briller comme un diamant, peut-être n'y at-il qu'un seul monde en dehors duquel il nous est impossible de fuir car les lignes de ces chemins illusoires se rejoignent tous." le sermon sur la chute de Rome de Jérome Ferrari  
Posté par ombretlumiere à 11:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 23 septembre 2015

Être vivant est un effort qui va bien au delà du simple fait de respirer.

    Il meurt lentement celui qui devient esclave de l'habitude, répétant chaque jour le même parcours, celui qui ne change pas le rythme de ses pas, celui qui ne risque rien et ne change pas la couleur de ses vêtements, celui qui ne parle pas avec l'inconnu. Il meurt lentement celui qui évite une passion, celui qui préfère le noir au blanc, les points sur les « i » aux émotions touffues, celles-là mêmes qui font briller les yeux, celles qui transforment un bâillement en sourire, celle qui font battre le coeur face aux... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 08:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 19 septembre 2015

La réalité?

    "La vérité n'est pas forcément dans la réalité, et la réalité n est peut être pas pas la seule vérité." Haruki Murakami Les chroniques de l'oiseau à ressort  
Posté par ombretlumiere à 18:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 18 septembre 2015

Les sons silencieux

Je n'ai pas abandonné l'espoir de te faire connaître le silence, mais c'est une chose incroyablement difficile. Nous sommes perdus entre les bruits, partout, tout le temps, ça grogne, ça tempête, ça chuinte, ça gémit, ça bruisse, ça...- Et c'est ce qui rend le monde vraiment amusant, non ?- Pas seulement, à mon avis. Mais tu vois, pour réussir à créer une bulle insonorisée, c'est toute une affaire. Même dans mon bureau, au labo, des tas de petits bruits s'insinuent, comme les ronronnements des ordinateurs ou les tuyaux lointains... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 20:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 17 septembre 2015

Pour qui Comment Quand et Pourquoi

      PERLIMPINPIN   Pour qui Comment Quand et Pourquoi  Contre qui  Comment  Contre quoi C'en est assez de vos violencesD'où venez-vous Où allez-vous Qui êtes-vous Qui priez-vous Je vous prie de faire silencePour qui  Comment  Quand et Pourquoi S'il faut absolument qu'on soitContre quelqu'un ou quelque choseJe suis pour le soleil couchantEn haut des collines désertesJe suis pour les forêts profondesCar un enfant qui pleureQu'il soit de n'importe oùEst un enfant qui pleureCar un... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 21:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mercredi 16 septembre 2015

Je suis un enfant parce que c'est le seul mot que je trouve pour dire combien c'est bon d'aimer les choses les plus infimes

"Je suis un enfant parce que c'est le seul mot que je trouve pour dire combien c'est bon d'aimer les choses les plus infimes, d'en tirer du plaisir sans honte, mais aussi d'être soucieuse, comme les enfants seulement le sont, soucieuse, orageuse, légère." Buvard de Julia Kerninon
Posté par ombretlumiere à 13:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 15 septembre 2015

Le guetteur d'infini

Posté par ombretlumiere à 22:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 13 septembre 2015

Comme le courant d’un fleuve

"Dans la vie, nous sommes impuissants face à certaines réalités, je le sais bien. Très peu de choses dépendent de notre volonté, dans la plupart des cas, les événements nous entraînent comme le courant d’un fleuve, ils s’enchaînent sans rapport avec notre volonté sur l’immense paume de la main d’une instance supérieure." Le restaurant de l'amour retrouvé de Ito Ogawa
Posté par ombretlumiere à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 13 septembre 2015

les trains que l’existence nous offre

                                La difficulté de faire un choix vient de ce que, souvent, nous n’avons que quelques minutes pour l’opère alors même que, dans cet espace de temps ridiculement court, toute notre vie peut basculer. La vie réussit généralement aux personnes qui sont capables, parfois sans le savoir de faire les bons choix rapidement. Une sorte d’instinct les pousse à accomplir ce qu’il ya de meux pour eux, et les mène dans la bonne... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 10:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,