lundi 31 août 2015

Au bruit du vent de l'accordéon Laisser son cœur voler comme un oiseau

"— C’est bien ça que tu ressens ? dit-elle. Tu sens que tu pourrais déchiffrer mon coeur?  — Oui. Ton coeur est sans doute juste à portée de main, et je ne m’en aperçois pas. La façon de le trouver doit être présente en ce moment même sous mes yeux. — Ce doit être vrai, si tu le ressens. — Mais je ne peux pas le trouver. Assis par terre l’un à côté de l’autre dans la réserve, adossés au mur, nous regardions les crânes. Mais ceux- ci restaient obstinément silencieux et... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 19:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 30 août 2015

le coeur bat, étrange boussole

  "L'homme est né pour aimer, les fondements de l'existence sont aussi simples que ça. Voilà pourquoi le coeur bat, étrange boussole; grâce à lui, nous trouvons aisaiment notre route à travers les brumes les plus opaques où les périls guettent de tous  cotés, à cause de lui, nous nous perdons et nous mourrons en plien soleil." Le coeur des hommes de  Jón Kalman Stefánsson
Posté par ombretlumiere à 22:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 29 août 2015

La curiosité c'est comme un ami avec qui on se sent bien mais à qui on ne peut pas se fier

                                                         "Dis, Oiseau-à-ressort, tu es du genre courageux ?- Pas spécialement, je crois.- Tu es curieux ?- Un peu.- Le courage et la curiosité, ça se ressemble, non ? On a du courage pour des choses qui excitent notre curiosité, et quand on est curieux, on trouve le courage nécessaire.- Oui, tu as raison, parfois le courage et la curiosité se... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 14:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 27 août 2015

cette chose différente au centre de l' existence source de chaleur

"Tous les êtres humains naissent avec une chose différente au centre de leur existence. Puis cette chose, quelle qu'elle soit, devient source de chaleur, et remonte à la surface. J'en ai évidemment une, moi aussi, mais, de temps en temps, je ne la maîtrise plus. J'aimerais pouvoir communiquer à quelqu'un, d'une manière ou d'une autre, ma sensation quand elle enfle ou se contracte à sa guise à l'intérieur de moi, et me secoue. Mais je n'arrive pas exprimer ce que je ressens. Peut-être que je n'explique pas bien, mais les gens... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 22:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 26 août 2015

chacun de nous est la page d'un livre

                        "Jasper Gwyn disait que chacun de nous est la page d'un livre, mais d'un livre que personne n'a jamais écrit et que nous cherchons en vain dans les rayonnages de notre esprit. Il m'a dit que ce qu'il essayait de faire était d'écrire ce livre pour les gens qui venaient le voir. Il fallait réunir les bonnes pages. Il était sûr d'y arriver." Mr Gwyn de Baricco
Posté par ombretlumiere à 21:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 26 août 2015

quelque chose d'immobile comme un visage sous le passage des ans

Et il expliqua qu'il aurait aimé un fond sonore capable de changer comme la lumière au cours d'une journée, donc de manière imperceptible et continue. Elégante, surtout. C'était très important. Il ajouta également qu'il ne voulait pas l'ombre d'un rythme, mais juste quelque chose en devenir qui suspende le temps, et remplisse le vide d'un itinéraire sans coordonnées. Il dit qu'il aimerait quelque chose d'immobile comme un visage sous le passage des ans.
Posté par ombretlumiere à 21:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 25 août 2015

L'insaisissable réalité du monde

"Ce que nous voyons n'est qu'une toute petite partie de la réalité du monde. Par habitude, nous pensons que c'est ça le monde, mais ce n'est pas tout ça en vérité. Le vrai monde se trouve dans un endroit sombre, plus profond, dont la plus grande partie est occupée par des êtres tels que des méduses. Nous l'oublions, tout simplement. Tu ne crois pas? Les deux-tiers de la planète sont recouverts par la mer, et tout ce que nous pouvons voir avec nos yeux, c'est la surface. Sa peau. Nous ne savons pratiquement rien de ce qu'il ya... [Lire la suite]
Posté par ombretlumiere à 21:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,