solitude

"C'est vers ce désert qu'il faut conduire les mots, troupeau nomade en quête d'images nouvelles.

Troupeau errant sans fin, car le désert se déplace à mesure. Le désert est toujours ailleurs. Il glisse, dérive, s'allonge. Immensité pure en lente dilatation. Mots en recherche d'images improbables, car au désert, le visible tremble, bascule, et s'efface. Visible arasé, abrasé, si nu."

Sylvie Germain

 

solitude

solitude