...Avant pendant apres la chute...

...ce qu'il y a ...

La merveilleuse force des mots . Et le  gout d'aimer et de se battre.

 

 

"Je suis donc de la race des bâtards qui peuplent le monde. Ce qui est impur, impar­fait, mélangé, mû par le seul désir de vivre malgré la violence du monde et sa meurtrière quête de pureté.

 Nous volons toujours au-dessus de la Méditer­ranée. La Corse et la Sardaigne apparaissent, se détachant nettement au travers du hublot.Les terres ocre qui se dessinent en contrebas commencent à trouver leurs ombres comme le soleil décline.Je suis un grain de poussière poussé par le vent au-dessus de cette vaste étendue bleue d'où émer­gent des reliefs rouges. Je me sens mieux.

Je regarde le bleu profond grêlé d'écumes blanches qui défile sous l'avion et je sais tous les rêves que cette mer a portés et engloutis.Mon ordinateur posé sur la petite tablette devant moi, j'écris. Je suis devenu la machine à écrire, à penser et à aimer de ma mère morte.Je suis cette jeune fille qui court pour sauver sa peau. Je suis celle qui a la peur chevillée au corps, l'instabilité dans le sang. Je suis ce corps fermé, tourmenté, rompu et infini. Dieu ne me sauvera pas du désordre qui s'y est installé, comme il ne l'a pas sauvée, elle.

Mais les mots qu'elle n'a pu dire, je peux les écrire. Elle se repose, je m'agite.

[...]

Tu m'as appris la joie, la dignité et la liberté des faibles et des originaux, des fous, des enfants, des femmes et des écrivains. Tu m'as donné le goût d'aimer et de me battre.

Insatiable, je cours moi aussi ; tu m'as transmis la course folle.

Je suis un mouvement, je voudrais parfois que ça s'arrête.

Tu nous as donné ce qu'il y a de plus pré­cieux : l'amour du combat pour la vie. Seul ton fabuleux appétit de vivre a pu transformer le morbide enfermement de la peur.

Car tu étais joyeuse, merveilleusement joyeuse.

« Au milieu de l'hiver, j'apprenais enfin qu'il y avait en moi un été invincible », a écrit Albert Camus dans Retour à Tipasa."

 

 

Aujourd'hui maman est morte de Charles BERLING