img037

Une photographie est, par nature  une  œuvre d'art éphémère. Au moment où celle-ci est révélé sur le papier, le processus d'effacement commence. Le but de la photographie est d'arrêter le temps, mais l'érosion est inexorable. Non seulement les photos sont facilement endommagées par la chaleur, l'humidité et les manipulations, mais elles sont aussi sensibles à la lumière, leur équilibre chimique délicat est constamment modifié par l'exposition à la lumière.

Les photographies représentent notre lutte éternelle contre le temps, notre détermination à préserver un moment : la jolie petite fille bébé, avant qu'elle devienne une adolescente difficile ; le beau jeune homme, avant que la calvitie et la graisse prennent son corps d'assaut ..
J'ai idée que notre obsession concernant la  photo vient d'un pessimisme latent : il est dans notre nature de croire que les bonnes choses ne due pas
Nous mettons tant de foi dans ce fragile artefact mnémonique ,un moment gravé dans la lumière. Mais les photos donnent un faux sentiment de sécurité. Comme notre mémoire, imparfaite, elles vont s'estomper. Avec le temps, les contrastes s'atténuent, les contours deviennent flous, les détails disparaissent. Nous prenons des photos pour nous souvenir mais il est dans la nature de la photographie d'oublier.

L'année brouillard de Michelle Richmond

img028